Un gymnase de basket digne de ce nom à l’école Marguerite-Bourgeoys

Les élèves de l'école Marguerite-Bourgeoys ont dorénavant un gymnase de basketball moderne et adapté à la pratique d'un sport qui les passionne. Ce projet de 16 000$ a vu le jour, à l'automne, en quelques mois seulement, grâce à la générosité de la communauté.

Un gymnase de basket digne de ce nom à l’école Marguerite-Bourgeoys | 25 avril 2024 | Article par Thomas Verret

Panneaux de verre trempé, nouveaux uniformes, 20 nouveaux ballons et un nouveau tableau indicateur : l’école Marguerite-Bourgeoys est maintenant bien équipée pour la pratique du basketball. Les donateurs du projet sont la Fondation Bob Bissonnette (5000$), la Caisse Desjardins de Québec (5000$), Les Chevaliers de Colomb (2000$), le ministre de la Capitale-Nationale, Jonatan Julien (1000$), L’Intermarché Saint-Vallier (500$) et l’épicerie Métro Ferland Centre-Ville (500$).

Crédit photo: École Marguerite-Bourgeoys

Les élèves de l’école Marguerite-Bourgeoys ont dorénavant un gymnase de basketball moderne et adapté à la pratique d’un sport qui les passionne. Ce projet de 16 000$ a vu le jour, à l’automne, en quelques mois seulement, grâce à la générosité de la communauté.

Plus de 15 donateurs privés ont contribué à la collecte de fonds réalisée par deux enseignants d’éducation physique de cette école primaire de Saint-Sauveur, Marie-Claude Tanguay et Yannick Gagné, l’entraîneur des Cavaliers de Marguerite-Bourgeoys, une équipe de mini-basket mixte composée d’élèves de 5e et 6e année représentant fièrement l’institution de l’avenue des Oblats dans la ligue du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Des vrais paniers pour dunker!

Ainsi, M. Gagné se réjouit de la modernisation des équipements de basketball, dont les améliorations apportées relativement aux paniers, avec leurs panneaux désormais en ressort de verre trempé.

« Nous, quand on joue au basket, c’est [la hauteur des paniers] à huit pieds et demi. Les enfants sont rendus grands, ils s’accrochent à l’anneau et ce n’était pas super solide », explique celui qui initie également des élèves de 2e, 3e et 4e année à ce sport, après les classes.

« Ce qu’ils veulent, eux, c’est essayer de dunker, de s’accrocher à l’anneau. Et avec nos anciennes installations, quand les enfants s’accrochaient, le panier, il ne restait pas droit, il descendait, il crochissait un peu. L’anneau est maintenant bien solide », assure l’entraîneur de basketball.

« Même si on est en basse-ville, je voulais que les enfants puissent avoir un gym digne d’un cégep ou d’une université. »

Bien important aussi, l’argent a servi à acheter des « bons ballons », « 20 ballons de qualité », de même qu’un chariot pour les ranger et les transporter.

« On avait seulement un bon ballon », précise le coach Gagné.

Autre certitude, le nouveau tableau indicateur est très utile.

Publicité

« On tournait les points à mitaine pis l’arbitre se promenait avec un petit chronomètre. Dans le fond, notre gym était vraiment désuet », résume-t-il.

Sentiment d’appartenance

Un don de 2000$ des Chevaliers de Colomb a même permis d’acheter de nouveaux uniformes aux Cavaliers de Marguerite-Bourgeoys.

« On a vraiment une belle communauté », souligne quant à elle Mylène Desbiens, la directrice de cette école, qui accueille notamment des jeunes issus de milieux plus défavorisés.

Cette dernière salue, de son côté, l’engagement des parents, qui reconnaissent l’importance du sport, de chérir qui plus est la petite équipe de basket de l’école.

« Les parents ont embarqué dans ce sentiment d’appartenance-là », ajoute Mme Desbiens.

« Nos parents sont toujours derrière nous, je n’ai jamais senti qu’on était seule comme équipe. »

De plus, les nouvelles installations de basketball servent à une autre institution primaire du quartier, l’école Sacré-Coeur, dont le club emprunte le gymnase pour ses pratiques et ses matchs.

Popularité croissante du basket

En début d’année, la formation des Cavaliers de Marguerite-Bourgeoys a entrepris ses activités avec 18 enfants dans ses rangs. 30 élèves de 2e, 3e et 4e année sont en outre inscrits à l’initiation au basketball.

« Le basket est quand même en hausse de popularité, ici, à notre école », note le professeur d’éducation physique et instructeur de basketball, Yannick Gagné.

En janvier, les Cavaliers de Marguerite-Bourgeoys ont remporté le titre de champions dans le circuit du RSEQ.
Crédit photo: Cavaliers de Marguerite-Bourgeoys

Par ailleurs, il est toujours possible de soutenir les Cavaliers de Marguerite-Bourgeoys, en communicant avec la direction au 418 686-4040, poste 3260.

Lire aussi :

Malgré les difficultés, Le Pantoum en appelle à la communauté

Une véritable institution dans Saint-Sauveur, Le Pantoum rencontre plusieurs difficultés [...]

Lire sur Monsaintsauveur

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir