Publicité

Autres quartiers :
Accès client

RE-vivre en éclats – Dévoilement de la murale

Description de l'activité

« RE-vivre en éclats »
Murale de l’artiste de proximité Gabrielle Bélanger réalisée avec la collaboration des hommes de la Maison Revivre

La Maison Revivre est heureuse de dévoiler la murale « RE-vivre en éclats », de Gabrielle Bélanger. L’artiste s’est inspirée de ses rencontres avec les résidents du refuge pour créer une œuvre à leur image.

Pendant deux mois, Gabrielle Bélanger s’est impliquée à la Maison Revivre et a créé des contextes de rencontre avec les hommes et les femmes qui utilisent les différents services du refuge pour itinérants. Elle a offert des ateliers de dessin et de sérigraphie, s’est collée aux activités de la communauté. Elle a aussi interrogé les résidents : Que veut dire « revivre » pour toi? Que représente la Maison dans ton parcours? Qu’aimerais-tu que les gens du quartier sachent au sujet du refuge? Le résultat : dessin, peinture et sérigraphie se côtoient sur cette grande murale 8 pi X 8 pi, laquelle sera en permanence à l’entrée de la Maison Revivre, prête à accueillir tous ceux qui passent le pas de la porte de cette ressource essentielle à Québec.

La Maison Revivre et l’artiste convient les médias, les commerçants, les intervenants du milieu et les habitants du quartier, ainsi que les utilisateurs des services de la Maison au dévoilement de la murale le vendredi 20 décembre, de 16 h à 19 h, au 261, rue Saint-Vallier Ouest. L’artiste prendra la parole à 17 h, puis un léger goûter sera servi. Au plaisir de vous y voir!

Gabrielle Bélanger possède un parcours académique en arts visuels et en service social. Membre d’Engramme, elle participe depuis 2012 à plusieurs expositions solos et collectives au Québec, ainsi qu’à l’étranger. Elle est engagée dans une démarche artistique dont la matière première est la rencontre. Elle a donné voix aux sans-abri de Québec entre autres avec RE-lier (2017). Elle a également mené le processus de co-création NUITS avec les femmes travailleuses du sexe de Projet L.U.N.E. (Québec, 2018), démarche pour laquelle elle s’est vue décerner une mention du Jury au dernier gala Les Arts et la ville. Elle est l’artiste derrière La Carriole (2018), l’atelier de sérigraphie mobile qui va à la rencontre des gens dans les rues de la capitale. Récipiendaire d’une bourse du CALQ, elle a passé l’été 2019 en résidence nomade aux Iles-de-la-Madeleine, et a présenté LES MOUVEMENTS NÉCESSAIRES chez Engramme (Québec), en novembre 2019.

Pour plus d’information, consultez la page Facebook de l’organisme et de l’artiste.

Ce projet a été réalisé grâce au soutien de l’Entente de développement culturel intervenue entre le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, et la Ville de Québec.



Joignez-nous sur les médias sociaux

  •  
Publicité