Un « manque de vision » pour le boulevard Charest Ouest

Mercredi soir, le conseil de quartier de Saint-Sauveur a tenu sa première assemblée de l'année. Le projet de modifications réglementaires concernant les usages autorisés sur le boulevard Charest Ouest a suscité à nouveau de vifs échanges.

Un « manque de vision » pour le boulevard Charest Ouest | 18 janvier 2024 | Article par Anne Charlotte Gillain

Section du boulevard Charest Ouest, dans Saint-Sauveur.

Crédit photo: Simon Bélanger - Monsaintsauveur

Mercredi soir, le conseil de quartier de Saint-Sauveur a tenu sa première assemblée de l’année. Le projet de modifications réglementaires concernant les usages autorisés sur le boulevard Charest Ouest a suscité à nouveau de vifs échanges.

L’assemblée s’est réunie au Centre communautaire Édouard-Lavergne.

À titre de rappel, la Ville est venue présenter en novembre dernier le projet de modifications réglementaires. Ce dernier cible les usages autorisés dans trois zones du boulevard Charest Ouest.

« Ce règlement souhaite revitaliser Saint-Sauveur avec le retrait notamment des usages reliés à des activités d’industrie lourde ou automobile », rappelle Louis Mongrain, conseiller en urbanisme à la Ville de Québec.

« Le projet n’est pas final, mais c’est un premier pas vers une transformation. »

De multiples critiques vis-à-vis du projet

Lors du dernier conseil de quartier de Saint-Sauveur, la demande d’opinion n’avait pas eu lieu, en raison de l’absence de plusieurs membres du CA.

L’assemblée et les citoyens reprochent surtout le manque de vision pour le boulevard Charest Ouest.

« Ce serait vraiment bien d’avoir une vision plus globale dans ce secteur. Il faudrait plus cadrer ce qu’on aimerait bâtir », plaide Myriam Nickner-Hudon, présidente du CA.

« Qu’est-ce qui est prévu pour la suite ? »

Publicité

La présidente rappelle quelques suggestions.

« Le parc industriel devrait s’améliorer pour être plus sécuritaire. On attend une vraie vision en termes de mobilité », avance-t-elle.

Le même son de cloche a résonné chez d’autres membres du conseil d’administration.

« On souhaite réitérer la demande d’avoir une vision pour Charest Ouest le plus rapidement possible », insiste Xavier Mercier-Méthé, vice-président du conseil de quartier.

Le conseil a d’ailleurs relevé la nécessité d’écouter les commerçants.

« C’est difficile de proposer autre chose. Nos enjeux et nos inquiétudes sont très larges, alors que le règlement semble très défini », précise Sylvain Simoneau, secrétaire.

« Cependant, il faut être à l’écoute des commerçants dans ce secteur-là et  pour faciliter aussi leur travail. »

L’abstention à l’unanimité du conseil de quartier

« À l’unanimité, le conseil de quartier s’abstient de formuler une opinion à l’égard du projet de modifications sur les usages autorisés », déclare Dave Gagnon-Pelletier, conseiller en consultations publiques.

L’un des commerçants présents ce soir-là a partagé sa déception.

« C’est décevant d’avoir cette unanimité au niveau de l’abstention. Aucun amendement n’a été fait suite aux revendications de plusieurs locataires en novembre passé, mais j’entends vos préoccupations », confie-t-il.

Pour l’assemblée, l’abstention ne doit pas être vue comme une indifférence.

« Avec l’abstention, on veut envoyer un message assez fort à l’arrondissement. Je ne pense pas que ce soit fréquent. Tous les commentaires vont être transmis », estime M. Mercier-Méthé.

Face à l’abstention majoritaire et aux multiples critiques envers le projet, le conseiller municipal du district s’est engagé clairement.

« Je m’engage à faire une démarche auprès de la Ville pour annuler le changement réglementaire », affirme Pierre-Luc Lachance.

Plusieurs aspects ont motivé sa position.

« On ne va pas aller de l’avant. On constate un manque d’incompréhension et une confusion au niveau des règlements proposés. Il n’y a pas un portrait clair de la vision pour Charest Ouest », conclut M. Lachance.

La prochaine assemblée est prévue le 21 février prochain.

Cet article a été produit par Anne Charlotte Gillain, journaliste de l’Initiative de journalisme local

Lire aussi :

La Ville de Québec souhaite revitaliser l’ouest du boulevard Charest

Mercredi soir, la Ville de Québec a présenté des modifications réglementaires sur les u[...]

Lire sur Monsaintsauveur

« Une année de grandes avancées » – Pierre-Luc Lachance

Pierre-Luc Lachance décrit 2023 comme une année de « grandes avancées » à Québec.[...]

Lire sur Monsaintsauveur

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir