Un futur corridor Vélo cité sur la rue Marie-de-l’Incarnation

Lundi soir, l'équipe de Vélocité a présenté un projet d'aménagement évolutif pour la rue Marie-de-l'Incarnation. Ce dernier prévoit un aménagement d'un corridor Vélo cité de 1,2 km entre la rue Guyart et la côte de la Pente-Douce. Les citoyens présents ont aussi partagé leur avis.

Un futur corridor Vélo cité sur la rue Marie-de-l’Incarnation | 19 mars 2024 | Article par Anne Charlotte Gillain

Un corridor Vélo cité, comprenant des bandes cyclables dans les deux directions, s’ajoutera cet été sur la rue Marie-de-l’Incarnation.

Crédit photo: Jean Cazes

Lundi soir, l’équipe de Vélocité a présenté un projet d’aménagement évolutif pour la rue Marie-de-l’Incarnation. Ce dernier prévoit un aménagement d’un corridor Vélo cité de 1,2 km entre la rue Guyart et la côte de la Pente-Douce. Les citoyens présents ont aussi partagé leur avis.

Une trentaine de personnes ont assisté à la rencontre citoyenne lundi soir au Centre communautaire Édouard-Lavergne. En ligne, plus d’une vingtaine de personnes étaient présentes.

Le projet d’aménagement de la rue Marie-de-l’Incarnation s’inscrit dans la Vision de la mobilité active de la Ville de Québec.

Un questionnaire en ligne était disponible du 1er décembre 2023 au 21 janvier 2024.

Actuellement, il s’agit d’un projet évolutif.

« On n’est pas prêt de refaire Marie-de-l’Incarnation du tout au tout. On est dans une démarche un peu plus légère en termes d’infrastructures », rappelle Pierre-Luc Lachance, vice-président du comité exécutif et responsable de la mobilité et de la sécurité routière.

Selon lui, le projet final se fera dans quelques années.

Un nouveau corridor Vélo cité

Le projet prévoit l’aménagement d’un corridor Vélo cité de 1,2 km sur la rue Marie-de-l’Incarnation entre la rue Guyart et la côte de la Pente-Douce.

« Le projet est d’insérer des bandes cyclables unidirectionnelles. Ces dernières seront séparées des voies de circulation par une zone tampon de sécurité et des bollards », explique Véronique Samson, conseillère en planification du transport de Vélocité.

Publicité
Ce nouveau lien cyclable sur la rue Marie-de-l’Incarnation serait fonctionnel à l’année.
Crédit photo: Site web Ville de Québec

Selon ses propos, les interventions seraient minimales.

« C’est de la mise en place d’aménagements sans travaux majeurs. On vient travailler le marquage et l’installation de bollards », précise-t-elle.

« On ne va pas aller toucher à l’élargissement des trottoirs. »

« Il y aurait des connexions avec le réseau cyclable actuel, notamment avec la rivière Saint-Charles, la rue Raoul-Jobin et la Côte de la Pente-Douce », souligne-t-elle.

« On va aussi ajuster la programmation des feux de circulation pour les piétions et les cyclistes », ajoute Jérôme Nadeau, chef d’équipe ingénieur chez Vélo cité.

« Cela permettra de diminuer le temps d’attente et d’augmenter le temps de trafic. »

Plusieurs impacts et avantages

L’un des objectifs majeurs est d’offrir un passage sécuritaire pour les piétons et les cyclistes.

Dans la situation anticipée, quelques changements seraient à considérer.

« À l’heure de pointe du matin de 7h à 9 h, la voie réservée est préservée », soulève M. Nadeau.

« Le stationnement sur rue permet d’aménager la bande cyclable dans les deux directions entre Saint-Bernard et Napoléon. »

Au total, 46 espaces de stationnement seraient retirés du côté ouest entre la rue Saint-Bernard et Napoléon.

Dans la situation anticipée, la voie réservée n’est pas touchée, mais le stationnement serait retiré pour ajouter une bande cyclable dans les deux sens. Il y a une réaffectation de l’espace de stationnement sur rue.
Crédit photo: Ville de Québec

« On conserve la voie réservée en période du matin comme actuellement. Donc, on ne prévoit aucun impact sur les voies de circulation, à l’exception de la période de pointe du matin. Là, on aura une voie de circulation sur deux en moins et au profit de la voie réservée », décrit-il.

D’après lui, on revient aux deux voies de circulation actuelles pour le restant de la journée et en fin de semaine.

Le projet évolutif de la Ville ne prévoit pas d’interventions sur les trottoirs. L’équipe de Vélo cité compte travailler dans l’emprise disponible.
Crédit photo: Ville de Québec

L’équipe Vélo cité a souligné quelques avantages du projet en question.

« Cela favorise l’apaisement et le ralentissement de la circulation près de l’école Saint-Malo, l’amélioration du confort des piétons et de la sécurité globale de l’axe, entre autres », mentionne M. Nadeau.

« Au niveau de l’école Saint-Malo, tout le marquage va être refait. La largeur des voies va être rétrécie. Une pancarte a très peu d’impact sur le comportement, mais l’espace urbain incite à réduire la vitesse », détaille Pierre-Luc Lachance.

Pour l’équipe Vélo Cité, ce projet évolutif permettrait de ralentir la circulation près de la l’école Saint-Malo, notamment avec l’ajout d’un marquage dans l’intersection de la rue Raoul-Jobin.
Crédit photo: Ville de Québec

La fluidité du transport en commun ne serait pas touchée, notamment via la conservation de la voie réservée le matin.

« Les autobus pourront s’accoster au niveau des trottoirs cet été. Il n’y aura aucune modification des habitudes en lien avec les arrêts d’autobus sur la rue Marie-de-l’Incarnation », relève-t-il.

Enfin, l’analyse d’impact sur les temps de parcours des véhicules sur l’axe entre Hamel et Pente-Douce est toujours en cours.

Les réactions citoyennes

Après la présentation du projet en question, les personnes présentes en salle et en ligne ont pu exprimer leur opinion.

Les échanges portaient sur les priorités et visions des citoyens à l’intersection de la rue Marie-de-l’Incarnation et du boulevard Charest Ouest.

« Le retrait de la voie de stationnement est assez préoccupant », pointe un résident.

« On décale un peu les espaces, mais on maintient les deux voies de circulation vers le nord », affirme M. Nadeau.

D’autres citoyens ont relevé l’enjeu de sécurité pour les piétons dont les enfants, notamment à proximité de l’école primaire Saint-Malo et du côté du boulevard Charest Ouest.

«  L’enjeu de sécurité est énorme pour les enfants et les familles du quartier. J’ai hâte de voir de vrais changements. Présentement, c’est encore insécurisant », confie une participante à l’échange.

Pour certaines personnes, le projet pour la rue Marie-de-l’Incarnation manque de clarté.

« Tout est un peu mêlé sur la rue Marie-de-l’Incarnation », témoigne une citoyenne.

« Cela me sécurise quand même de savoir l’existence prochaine d’une bande cyclable. »

Le dévoilement de la version finale du projet est prévu à la mi-mai et sur la base des commentaires partagés lors de cet échange.

Les nouveaux aménagements commenceront à être mis en place dès cet été en 2024.

Le détail de la présentation du Corridor vélo cité sur la rue Marie-de-l’Incarnation est accessible en ligne sur le site de la Ville de Québec. 

Cet article a été produit par Anne Charlotte Gillain, journaliste de l’Initiative de journalisme local

Lire aussi :

Réaménagements à venir pour Saint-Benoît, Bagot, Boisseau et Marie-de-l’Incarnation

Deux rencontres concernant le réaménagement de plusieurs tronçons de rues dans le quarti[...]

Lire sur Monsaintsauveur

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir