Résultats de la consultation citoyenne du Bas-Bijou : « un manque de services »

Ce mois-ci, la Concertation Saint-Sauveur a partagé les résultats de la consultation citoyenne du Bas-Bijou. L'objectif était de connaître les besoins des résidents du secteur. Une autre rencontre collective est prévue le 11 juillet pour discuter de l'élaboration d'un projet collectif.

Résultats de la consultation citoyenne du Bas-Bijou : « un manque de services » | 8 mai 2024 | Article par Anne Charlotte Gillain

Si un projet est amené à se développer, il faudrait voir comment cela pourrait s’insérer dans le Centre communautaire Édouard-Lavergne, d’après la Concertation Saint-Sauveur.

Crédit photo: archives

Ce mois-ci, la Concertation Saint-Sauveur a partagé les résultats de la consultation citoyenne du Bas-Bijou. L’objectif était de connaître les besoins des résidents du secteur. Une autre rencontre collective est prévue le 11 juillet pour discuter de l’élaboration d’un projet collectif.

Les résultats de cette consultation menée en 2023 reflètent les besoins des résidents dans le Bas-Bijou.

« On délimite le Bas-Bijou par le boulevard Charest Ouest, la falaise du coteau Sainte-Geneviève, le boulevard Langelier et la rue de l’Aqueduc », explique Céline Henrioux, co-coordonnatrice de la Concertation Saint-Sauveur.

« Un comité de partenaires et de personnes citoyennes souhaitaient documenter les besoins dans ce secteur-là du Bas-Bijou. »

174 personnes ont participé à cette consultation. En grande partie, ce sont des résidents du Bas-Bijou, mais aussi des citoyens qui fréquentent le secteur en question.

Quelques détails sur les besoins et les préoccupations

« Ce qui ressort le plus de la consultation, c’est le manque d’offres en termes de services, de commerces de proximité, d’activités en tous genres (culturelles, sociales, sportives, de loisirs), d’épiceries, d’accès à des lieux communautaires et de socialisation », relève Madame Henrioux.

D’après ses propos, le manque d’espaces verts et de verdissement constitue une autre préoccupation.

Selon les résultats de cette consultation, le sentiment d’appartenance, la mixité sociale ainsi que les liens sociaux et d’entraide demeurent importants pour les résidents.

En 2021, la Concertation Saint-Sauveur avait réalisé un portrait sur le secteur du Bas-Bijou.
Crédit photo: Facebook Concertation Saint-Sauveur

Certains souhaits des résidents

Un autre enjeu à noter concerne les « déplacements actifs ».

Publicité

« Par exemple, plusieurs répondants estiment avoir de la chance de pouvoir se déplacer pour répondre à leurs besoins, alors qu’ils constatent le manque de services et d’activités dans le secteur. Mais comme eux peuvent se déplacer, ils se nommaient même privilégiés », décrit Mme Henrioux.

« Ils notaient le souhait que le secteur se développe pour assurer la réponse aux besoins de tous les résidents et résidentes du Bas-Bijou, particulièrement les personnes en situation de vulnérabilité. »

Selon ses dires, certaines personnes aimeraient que le secteur puisse évoluer, afin de favoriser davantage la mixité sociale et la vie de quartier.

« L’idée pour la suite est de continuer à documenter les idées pour en faire comme une priorisation dans les prochaines semaines », estime-t-elle.

Une rencontre collective le 11 juillet

Le comité du Bas-Bijou qui a initié la consultation, organise d’ailleurs une rencontre collective le 11 juillet.

« On va inviter les citoyens et les citoyennes à venir élaborer un projet de manière concrète, collective et concertée », annonce-t-elle.

« Cette rencontre du 11 juillet se fera de 18h à 20h et au Centre communautaire Édouard-Lavergne. »

La réflexion de ce projet est liée au centre Édouard-Lavergne.

« Des locaux sont disponibles à la location au centre. Si un projet se développe (ou plusieurs) pour répondre aux besoins du Bas-Bijou, on essaie de voir comment ça pourrait s’insérer dans le Centre communautaire Édouard-Lavergne », souligne-t-elle.

Les résidents du Bas-Bijou peuvent aussi ajouter leurs idées ou appuyer celles déjà présentes via Post-it, une plateforme dédiée à cet effet.

Toute personne intéressée peut également contacter directement avec l’un des membres du comité aux adresses suivantes : liaisonstsauveur@gmail.com et guillaume.bc@cccqss.org.

Cet article a été produit par Anne Charlotte Gillain, journaliste de l’Initiative de journalisme local

Lire aussi :

Bas-Bijou : et si vous aviez une baguette magique?

Jusqu’au 7 avril, le secteur du Bas-Bijou dans le quartier Saint-Sauveur fait l’objet d[...]

Lire sur Monsaintsauveur

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir