Projet Voisinage : rediriger le regard

Projet Voisinage, une exposition à ciel ouvert, se tiendra dans le quartier Saint-Sauveur au cours des prochaines semaines. Manon Paquet , artiste visuelle, fait appel aux résidents et résidentes qui aimeraient exposer une œuvre à leur fenêtre et ainsi créer un parcours permettant de découvrir la série en entier.

Projet Voisinage : rediriger le regard | 4 avril 2024 | Article par Olivier Alain

L’artiste utilise la sérigraphie dans sa pratique.

Crédit photo: Marion Gotti

Projet Voisinage, une exposition à ciel ouvert, se tiendra dans le quartier Saint-Sauveur au cours des prochaines semaines. Manon Paquet , artiste visuelle, fait appel aux résidents et résidentes qui aimeraient exposer une œuvre à leur fenêtre et ainsi créer un parcours permettant de découvrir la série en entier.

Les œuvres seront exposées pour une durée de trois semaines et un schéma décrivant le circuit proposé par l’artiste sera rendu disponible. Manon explique vouloir, avec ce projet, diffuser ses créations autrement. Aller à la rencontre du public de façon différente.

« J’avais le goût de faire une expo et sortir un peu du moule de la galerie […] J’avais envie de faire quelque chose de vraiment accessible, [peut-être permettre] un premier contact avec l’art pour certains. »

Revenue à Québec après quelques années passées à Montréal, Manon confie renouer avec le climat communautaire et le sentiment de proximité dans les quartiers centraux de la ville. C’est en partie ce qui lui a donné envie de s’impliquer artistiquement dans la communauté.

Jouer avec les frontières

L’artiste explique que l’idée de faire des fenêtres des maisons du quartier une vitrine pour l’art est née d’une volonté d’explorer la limite entre l’intime et le public.

« Je me suis intéressée à cette gestion qu’ont les gens entre leur intimité et l’espace public qui se passe principalement par le filtre de la fenêtre. »

En effet, la configuration du quartier Saint-Sauveur crée une certaine proximité entre les passants et l’intérieur des résidences. La fenêtre devient alors une sorte de frontière entre ces deux univers. Un lieu où l’on affiche, parfois sans s’en rendre compte, une multitude de choses : « de petits bibelots, des plantes, des lampes de sel, des toutous, des dessins d’enfants, des rideaux de dentelles […] », énumère Manon.

Un autre regard

La série d’œuvres qui forment l’exposition est essentiellement constituée d’images inspirées par des textures et des trouvailles accidentelles. Manon explique avoir arpenté le quartier en prenant des photos de ce qui captait son attention, ici et là. Les œuvres présentées sont des compositions créées à partir de formes reflétant ses observations et imprimées en sérigraphie.

Le corpus montre comment la vie prend  possession d’un lieu. Comment les bâtiments et les aménagements urbains évoluent au fil du temps en fonction des interventions des gens du quartier.

Publicité

«C’est un peu l’organique et le non-planifié qui m’intéresse »

Elle met de l’avant dans sa pratique artistique des objets communs et banals qui deviennent « des porteurs de culture, qui font partie de notre intimité et celle des autres et qui ont une certaine valeur ». Le projet est en quelque sorte un hommage à ce qui ne capte pas nécessairement le regard, mais qui est partout et qui donne vie au quartier.

Sérigraphie

D’un point de vue plus technique, l’artiste explique s’intéresser à l’estampe et plus précisément à la sérigraphie. Il s’agit d’une technique d’impression qui suit en quelque sorte le principe du pochoir. Une soie en polyester enduite d’un liquide qui réagit à la lumière permet de créer des zones de transparence qui serviront à imprimer le motif ou la forme désirée sur un autre médium. Une soie peut servir à imprimer la même forme plusieurs fois.

Les zones jaunes sur la soie laissent passer l’encre et permettent d’imprimer la forme sur un autre médium.
Crédit photo: Marion Gotti

Une vingtaine de personnes se sont déjà portées volontaires pour exposer une œuvre. Manon regroupera les candidats de façon à créer un parcours cohérent qui permettra de circuler dans le quartier et découvrir l’entièreté de l’exposition. Il est encore possible de participer au projet en communiquant avec l’artiste en écrivant à projetvoisinage@gmail.com, et ce jusqu’au lundi 8 avril prochain. Celles et ceux qui exposeront une œuvre à leur fenêtre pourront la conserver une fois l’exposition terminée.

Le projet bénéficie du soutien du Conseil des arts du Canada, de la mesure Première Ovation et d’Engramme.

Des informations supplémentaires concernant les lieux et dates d’expositions se retrouveront sur la page Facebook de Projet Voisinage.

Lire aussi :

Sara et Rebecca lancent Dédicace Féline au Pantoum

Ce samedi 6 avril, le duo de musiciennes Sara et Rebecca offrira un spectacle de lancement [...]

Lire sur Monsaintsauveur

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir