Chantier de la rue Saint-Vallier : entre inquiétude et frustration persistante

Les dés en sont jetés. En dépit de l'opposition de plusieurs citoyens et organismes, le réaménagement de la rue Saint-Vallier Ouest, dans Saint-Sauveur, ira de l'avant. La Ville de Québec procédait mardi à trois présentations, afin de présenter les perturbations à venir en raison du chantier qui se déploiera dans les prochains mois. Des citoyens en ont profité pour partager leur inquiétude face à certains enjeux, mais aussi leur frustration persistante face au projet.

Chantier de la rue Saint-Vallier : entre inquiétude et frustration persistante | 12 juin 2024 | Article par Simon Bélanger

Cette section de la rue Saint-Vallier Ouest, près de la rue de Carillon, sera bientôt complètement transformée.

Crédit photo: Simon Bélanger - Monsaintsauveur

Les dés en sont jetés. En dépit de l’opposition de plusieurs citoyens et organismes, le réaménagement de la rue Saint-Vallier Ouest, dans Saint-Sauveur, ira de l’avant. La Ville de Québec procédait mardi à trois présentations, afin de présenter les perturbations à venir en raison du chantier qui se déploiera dans les prochains mois. Des citoyens en ont profité pour partager leur inquiétude face à certains enjeux, mais aussi leur frustration persistante face au projet.

La transformation de la rue Saint-Vallier Ouest commencera à se mettre en place dès le 22 juillet. Mais les travaux de la première phase, avec entraves à la circulation, s’étaleront d’août à décembre, au moment où les conditions hivernales bloqueront l’avancée du projet. Rappelons que ce chantier se déploiera également en 2025 et en 2026.

La Ville de Québec dévoilait justement hier les endroits qui seront particulièrement perturbés dans les prochains mois. Trois rencontres distinctes avaient lieu : en matinée, avec les organismes du quartier ; en après-midi, avec les commerçants ; et en soirée, avec les citoyens de Saint-Sauveur.

En plus de la rue Saint-Vallier Ouest, des chantiers majeurs toucheront aussi les rues Boisseau, Bagot et Saint-Benoît. Dans les deux derniers cas, la machinerie est déjà bien présente dans le quartier.

Échéancier prévu pour 2024 et après

Trois secteurs de la rue Saint-Vallier Ouest seront en plein cœur des travaux pour le chantier à l’été et à l’automne.

D’abord, la section de la rue Saint-Vallier Ouest qui sera davantage affectée se situe entre la rue de Carillon et l’avenue des Oblats.

Deux autres rues seront également touchées par des travaux pendant cette première année de chantier : d’abord, la rue de Carillon, entre les rues Elzéar-Bédard et Raoul-Jobin ; puis, la rue Bagot, entre la rue Saint-Vallier Ouest et la rue de Mazenod.

La Ville souhaite que les tronçons de la phase 1 soient complétés en 2024. En revanche, la réfection des trottoirs aura plutôt lieu en 2025. C’est donc dire qu’à l’hiver 2025, des trottoirs temporaires seront en place dans le quartier.

Il a aussi été possible d’apprendre quelles sections seront à l’honneur pour les deux années suivantes.

Publicité

La phase 2, en 2025, touchera deux sections de la rue Saint-Vallier Ouest. La première s’étend du boulevard Charest Ouest jusqu’à l’avenue des Oblats. La seconde s’étend entre la rue de Carillon et la rue Saint-Luc.

Finalement, la dernière phase, en 2026, sera concentrée sur la section ouest, entre les rues Saint-Luc et Marie-de-l’Incarnation.

Ampleur du chantier

Le réaménagement de la rue Saint-Vallier Ouest entraîne son lot de travaux majeurs : reconstruction des réseaux d’égout et d’aqueduc, réaménagement de la géométrie de certaines sections de rue, nouvel éclairage, reconstruction de conduites souterraines, travaux des réseaux de Bell et d’Hydro-Québec, plantation d’arbres et arbustes.

Un citoyen a exprimé, en soirée, quelques inquiétudes face aux dommages que pourraient causer les racines de ces nouveaux arbres sur les bâtiments. Ghislain Breton, ingénieur forestier à la Ville, a tenu à le rassurer, en précisant que ces arbres seront «dans des boîtes de plantation circonscrites».

Près des propriétés, une quantité d’autres travaux pourront aussi avoir lieu : évaluation de la structure des bâtiments, remplacements des entrées des services d’égout et d’aqueduc, remplacement des entrées de service en plomb, nouveaux gicleurs, etc.

De plus, ce sera également l’occasion de faire des travaux privés d’imperméabilisation, d’entretien et d’isolation des fondations.

Stationnement

Les enjeux liés à la circulation et au stationnement ont semblé préoccuper plusieurs commerçants et citoyens qui ont assisté aux rencontres.

Marc Gagnon, qui opère une bijouterie sur la rue Saint-Vallier Ouest, s’inquiète notamment de la disponibilité des stationnements. Il considère qu’il est déjà ardu pour les membres de son équipe de trouver un espace de stationnement dans les rues environnantes.

Du côté de la Ville de Québec, on indique que le stationnement Saint-Vallier Ouest, au coin de la rue de Carillon, demeurera accessible pendant la durée des travaux. On ajoute également que le stationnement demeurera possible sur les rues environnantes.

Patrick Meunier, un représentant de la Ville de Québec, a également précisé que, selon les observations, entre 65 et 75% des cases de stationnement sur rue sont occupées en moyenne dans le secteur, un chiffre qui n’a pas semblé convaincre M. Gagnon.

Patrick Meunier a tout de même ajouté que, si des enjeux majeurs se présentes, il est «possible d’aller faire une modification spécifique ou momentanée. On le fait pendant les événements.»

Circulation

Comme d’autres, Marc Gagnon craint aussi que la circulation soit complexe. Des citoyens ont aussi exprimé leurs inquiétudes face à l’augmentation de la circulation dans les petites rues du quartier, une préoccupation déjà entendue face au projet global de réaménagement.

Pour la durée des chantiers, le stationnement Saint-Vallier Ouest, près de la rue de Carillon, demeurera accessible. Quant à lui, le stationnement Centre-Ville Ouest, près de la rue Bagot, sera fermé pendant une certaine période.

Un citoyen de la rue Saint-Benoît se préoccupe également du stationnement, alors qu’il estime ne pas être capable de trouver de stationnement dans sa rue depuis deux ans. Patricia Collerette, conseillère à la vie communautaire, a précise que 84% des cases de stationnement seraient conservées, soit 21 au lieu des 25.

Quant à la circulation, quelques personnes ont exprimé leurs craintes face à la circulation de transit, qui se dirigerait selon elle dans les petites rues résidentielles du quartier.

Du côté de la Ville, on souligne que des pancartes indiquant «Circulation locale seulement» et «Accès aux commerces» permettront à la fois de ne pas bloquer les clients et d’indiquer aux autres d’utiliser les autres voies d’accès, comme le boulevard Charest.

Les trajets d’autobus, encore un point sensible

Sujet épineux depuis le dévoilement du projet, en décembre dernier : la redistribution des parcours d’autobus. Actuellement, les parcours 1, 19, 80 et 85 circulent sur la rue Saint-Vallier Ouest, dans les deux directions.

Dès le lancement des travaux, de nouveaux parcours seront testés, pour les passages en direction est. Les lignes 1 et 19 circuleront à travers les rues Montmartre, Saint-Luc et l’avenue des Oblats. Le parcours 80 circulera par la rue Marie-de-l’Incarnation et l’avenue des Oblats. Finalement, le parcours 85 circulera sur la rue de l’Aqueduc et l’avenue des Oblats.

Certains citoyens n’ont pas caché leur frustration, souvent dirigée envers le conseiller municipal du secteur, Pierre-Luc Lachance. Un résident de la rue Saint-Luc déplore l’impact sur la qualité de vie et la sécurité, ayant vécu des passages d’autobus nombreux sur sa rue l’été dernier, alors qu’une section de la rue Saint-Vallier Ouest était piétonne. Un autre résident et employé de l’école Marguerite-Bourgeoys s’inquiète quant à lui de l’impact du passage des autobus sur la sécurité des enfants. Des citoyens ont aussi exprimé leurs préoccupations face à la vitesse à laquelle les autobus circulaient, tout en déplorant le non respect des panneaux d’arrêt. Le ton a parfois monté, mais le conseiller en consultations publiques, Dave G. Pelletier, était présent pour recadrer les échanges.

Pour la Ville de Québec et le Réseau de transport de la Capitale (RTC), les prochains mois serviront à tester ces nouveaux parcours. Une démarche de participation publique se met d’ailleurs déjà en branle. Le RTC souhaite recruter des usagers du RTC dès maintenant, afin de faire le bilan des changements et de partager les enjeux importants, en vue de la phase 2 des travaux.

Services d’urgence

Une citoyenne du quartier a quant à elle exprimé ses craintes quant à la rapidité d’action des pompiers en cas de feu. Des incendies ont eu lieu près de chez elle dans les dernières semaines et elle s’inquiète que le réaménagement de la rue Saint-Vallier Ouest ne vienne retarder l’arrivée des services d’urgence. Elle avait d’ailleurs déjà exprimé ses préoccupations.

Les professionnels de la Ville ont tenté de la rassurer, expliquant que tout le schéma de couverture avait été travaillé avec le Service d’incendie. Elle aurait cependant aimé parler à un représentant des pompiers, afin d’avoir davantage d’informations sur le sujet.

Info-Chantier et entreprises

Finalement, la Ville de Québec a invité les gens du quartier à contacter le 311 pour tout enjeu touchant le chantier, en mentionnant d’entrée de jeu Info-Chantier. Des agents seront sur le terrain, pour répondre à des questions touchant plusieurs enjeux : informations sur les travaux, besoins en cas de livraison, déménagement ou de collecte des matières résiduelles, gestion de stationnements, plaintes, etc.

Les commerçants sont également invités à faire une demande au programme d’aide aux entreprises, qui s’applique désormais aussi aux entreprises ayant moins d’un an d’existence.

Lire aussi :

Des semaines chargées en travaux pour le quartier Saint-Sauveur

Cônes oranges, rues éventrées, détours multiples... La saison des chantiers est bien co[...]

Lire sur Monsaintsauveur

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir