Pont-tunnel vers le boulevard Charest : «Irresponsable» et «déconnecté» selon le CCCQSS

Le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS) rejette de façon véhémente la proposition de pont-tunnel présentée par deux ingénieurs.

Pont-tunnel vers le boulevard Charest : «Irresponsable» et «déconnecté» selon le CCCQSS | 29 novembre 2023 | Article par Simon Bélanger

L'intersection du boulevard Charest et de la rue Marie-de-l'Incarnation est souvent décrite comme accidentogène.

Crédit photo: Simon Bélanger

Le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS) rejette de façon véhémente la proposition de pont-tunnel présentée par deux ingénieurs.

Pour le groupe citoyen de Saint-Sauveur, cette proposition est «irresponsable et déconnectée des enjeux de sécurité vécus par les citoyens et citoyennes de Saint-Sauveur».

Rappelons qu’en début de semaine, Daniel Toutant et Bruno Massicotte jetaient un nouveau pavé dans la mare, en publiant dans différents médias de Québec une lettre ouverte, dans laquelle ils proposaient leur propre version d’un nouveau lien entre Québec et Lévis.

Celui-ci s’incarnerait d’abord dans un pont reliant les deux villes. Il débuterait au chemin des Îles, sur la Rive-Sud, pour déboucher sur le boulevard Champlain. Un tunnel conduirait ensuite les véhicules vers le boulevard Charest, à travers un tunnel creusé dans le roc.

Rappelons que M. Massicotte, professeur titulaire au département des génies civil, géologique et des mines de Polytechnique Montréal, était aussi celui qui avait réalisé une étude de préfaisabilité en 2015 sur un lien routier à l’est de Québec.

Insécurité routière

Le CCCQSS rappelle son rôle dans la mise en place d’une démarche citoyenne consultative et participative. Celle-ci a mené à la rédaction du Plan de mobilité durable du quartier (PMDQ), déposé en 2016.

Dans celui-ci, on soulignait, pour les piéton.nes et les cyclistes, le caractère «accidentogène» de la rue Marie-de-l’Incarnation et du boulevard Charest.

«On constate aussi que les conducteurs et les conductrices de véhicules motorisés y commettent chaque jour de nombreuses infractions à la sécurité routière (feux rouges grillés, non-respect des feux piétons, vitesse, etc. Tout cela fait en sorte que ce sont ces artères qui génèrent le plus grand sentiment d’insécurité auprès des usagers et des usagères des transports actifs», affirme le CCCQSS par voie de communiqué.

L’organisme citoyen souhaite donc que messieurs Toutant et Massicotte «retire[nt] leur proposition, descend[ent] de leur tour d’ivoire» et qu’ils soient «à l’écoute des préoccupations exprimées par la population locale depuis de nombreuses années».

Publicité

Réduire la circulation de transit

Le CCCQSS rappelle que plusieurs souhaitent un réaménagement du boulevard Charest et de la rue Marie-de-l’Incarnation. Le comité citoyen indique qu’il est «impératif d’y réduire drastiquement la circulation de transit automobile et d’y réduire – voire interdire – le camionnage de transit».

L’organisme ajoute que ces voies sont des corridors scolaires empruntés par des dizaines d’enfants chaque jour. Ceux-ci fréquentent les écoles Saint-Malo et Marguerite-Bourgeoys, ainsi que différents CPE.

«Toute proposition qui aurait comme effet d’augmenter le camionnage de transit et la circulation de transit sur le boulevard Charest et la rue Marie-de-l’Incarnation est contraire à la Vision zéro accident annoncée par le gouvernement provincial en août dernier», affirme Catherine Rainville, animatrice-coordonnatrice au CCCQSS.

Mme Rainville rappelle l’importance de «prioriser» la sécurité des usagers et usagères vulnérables «dans la planification du système routier».

Finalement, le CCCQSS invite aussi les deux hommes et le gouvernement Legault à se sensibiliser davantage aux enjeux d’insécurité routière.

«En effet, peu importe le quartier où il aboutira, le projet de 3e lien ardemment souhaité par [le gouvernement] augmentera la circulation routière de transit dans les secteurs concernés et compromettra durablement la sécurité des citoyens et des citoyennes se déplaçant à pied, en vélo, en fauteuil ou en poussette», conclut le regroupement.

Le troisième lien autoroutier est au coeur de tergiversations depuis plusieurs années. Après avoir décidé de se concentrer sur un projet de transport collectif, le gouvernement a finalement choisi de se pencher de nouveau sur un nouveau lien autoroutier, suite à une défaite lors d’une élection partielle dans Jean-Talon.

 

Lire aussi :

Une vision pour les quartiers de la Canardière

La Ville de Québec dévoile aujourd'hui la version préliminaire de la vision d'aménageme[...]

Lire sur Monlimoilou

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir