« Une année de grandes avancées » – Pierre-Luc Lachance

Pierre-Luc Lachance décrit 2023 comme une année de « grandes avancées » à Québec.

« Une année de grandes avancées » – Pierre-Luc Lachance | 22 décembre 2023 | Article par Thomas Verret

Pierre-Luc Lachance lors d’une soirée citoyenne sur le réaménagement de la rue Saint-Vallier Ouest, au printemps passé.

Pierre-Luc Lachance décrit 2023 comme une année de « grandes avancées » à Québec.

«  Ces grandes avancées ont été travaillées de fond », déclare le conseiller de Saint-Roch–Saint-Sauveur en entrevue bilan, à la veille de passer à la tourtière du réveillon de Noël.

Ces dossiers ne font pas toujours la une des médias, mais ils « permettent quand même un changement à la Ville de Québec », affirme celui qui termine la deuxième année de son second mandat à la municipalité.

Et c’est dans la façon d’aborder les situations, que l’administration municipale actuelle se distingue, depuis l’arrivée en poste du maire Bruno Marchand et de son équipe, à l’automne 2021, toujours aux dires de M. Lachance.

« La culture est en train de changer à la Ville de Québec, de la manière dont on travaille aussi avec les équipes, comment on prend le temps, de plus en plus, de travailler les projets en amont avec les citoyens », soutient-il.

Sa plus grande fierté de 2023

Bien que « controversé », de son aveu même, le réaménagement de la rue Saint-Vallier Ouest est l’exemple qui lui vient en tête à l’échelle de son district, parce qu’il « y croit » à ce projet.

Reconnaissant que le projet « attire certaines critiques », Pierre-Luc Lachance qualifie quand même d’« exceptionnel » le travail réalisé dans ce dossier.

« On a pris le temps d’aller rencontrer les gens, de faire des ateliers de cocréation, de les écouter, d’aller revalider avec ces personnes et de peaufiner des choses. Pis comme je le dis souvent, ça n’existe pas un projet où tout le monde saute de joie », ajoute-il.

« Ça n’existe pas dans la mesure où il y a toujours des gens qui ne voient pas les bienfaits à première vue. Moi ce que je vois aujourd’hui, c’est qu’on a un projet qui va amener beaucoup de bien pour la communauté lorsqu’il va être réalisé. »

Publicité

Après plus de six ans de consultations et d’analyses, c’est « un projet audacieux, qui ressemble au quartier ». Un projet dont les gens seront « extrêmement fiers », promet Pierre-Luc Lachance.

Un sens unique avec des bandes flexibles permetta notamment d’augmenter significativement l’indice de canopée d’un secteur considérablement bétonné, « Saint-Sauveur en ressortira gagnant », l’élu de Québec forte et fière en est convaincu.

« Le verdissement, c’est l’un des éléments dont on m’a le plus parlé depuis 2017 », indique M. Lachance.

Non seulement c’est « un beau projet vert » souhaité par les citoyens de Saint-Sauveur avec l’ajout important d’arbres et de plantations, mais cela améliorera également « la sécurité routière » dans un secteur sensible de la ville, considère-t-il.

« Je vois beaucoup de bienfaits qui vont en résulter. »

Une grande année pour la mobilité durable

Dans les divers dossiers qu’il porte, Pierre-Luc Lachance évoque le travail colossal des deux dernières années pour offrir plus de façons de se déplacer à la population.

« On a fait de grandes avancées et on a démontré beaucoup d’ambitions, mais ce n’est qu’un avant goût de ce qui s’en vient », prévient le vice-président du comité exécutif responsable de la mobilité active.

La vision de la mobilité active 2023-2027 donne maintenant « les coudées franches » aux équipes de la ville pour proposer des projets porteurs en matière de moyens de transport, « pas juste de la peinture et des espaces minimums », dit-il.

« On est là pour amener le développement de la mobilité du 21e siècle, un développement conséquent avec notre devoir d’offrir de bonnes options pour tous les moyens. »

Cette vision se déploie avec le projet de tramway, ainsi que le développement des pistes cyclables et du réseau de vélos à assistance électrique (àVélo), entre autres. La municipalité implique également les automobiles dans cette réflexion, prétend M. Lachance.

« Notre plan d’électromobilité de 2024, c’est aussi de faire de la place à la mobilité électrique, particulièrement pour les voitures électriques (…) Pour faire une ville qui fonctionne, ça prend une multidude de transports. »

L’autre mot à retenir pour la suite, « la mobilité intégrée ». À la dernière campagne électorale, son parti a promis de faire de Québec la première ville au Canada à adopter la mobilité intégrée, à regrouper tous les moyens de transports sur le territoire de la municipalité sur une plateforme, incluant notamment les autobus, les services d’autopartage, de vélopartage, éventuellement le tramway, etc.

« On a commencé à en parler et là, en 2024-2025, les gens vont le voir dans le concret. Ça va nous rendre extrêmement performant comme ville quand ça va être en place », avance Pierre-Luc Lachance.

« Le tramway est une composante et il y a plein d’autres moyens qu’on se doit de développer comme ville pour faciliter la vie des gens. C’est ça qu’on fait. »

Finalement, la réalisation d’une piste cyclable quatre saisons sur le chemin Sainte-Foy frappe les esprits. Ce sont de gros changements en terme du partage de l’espace. Les cyclistes se sentent pour leur part plus confortables et sont plus nombreux désormais à emprunter cette artère traversant la ville dans l’axe est-ouest.

« Pourquoi on l’a fait à la base, c’est parce que c’est un enjeu de sécurité routière », souligne M.Lachance, rappelant les accidents graves dans le secteur, particulièrement à l’intersection de la côte Saint-Sacrement.

« On se devait d’agir, on se doit d’agir », insiste ce dernier.

Bien qu’imparfaite, cette approche est pour le bien-commun, « les gens se réapproprient » l’espace avec cet aménagement de la rue, conclut-il.

«Si on avait besoin d’une preuve, ben ça, c’en est une très claire. »

Pierre-Luc Lachance s’occupe aussi des dossiers du déneigement, de l’entretien des voies de circulation, de l’approvisionnement, du numérique, notamment.
Crédit photo: Thomas Verret

Le conseil municipal se réunira à nouveau le mardi 16 janvier 2024.

Lire aussi :

Bilan 2023 : «vitesse de croisière» pour Catherine Vallières-Roland et Mélissa Coulombe-Leduc

Si l'année 2022 a été celle des apprentissages et des premières, 2023 aura plutôt ét[...]

Lire sur Monmontcalm

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.