La Maison Marie-Frédéric poursuit sa mission d’aide aux jeunes

Le soutien financier total reçu en 2021 de 340 447 $, accordé à la Maison Marie-Frédéric, localisée dans Saint-Sauveur, et l’organisme Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière, vise à mettre en sécurité les jeunes en difficulté à risque d’exploitation sexuelle. Depuis lors, la Maison Marie-Frédéric continue de poursuivre cette même mission. L'enjeu de l’itinérance se trouve au cœur de leurs préoccupations.

La Maison Marie-Frédéric poursuit sa mission d’aide aux jeunes | 31 août 2023 | Article par Anne Charlotte Gillain

La Maison Marie-Frédéric sur le boulevard Langelier

Crédit photo: Anne Charlotte Gillain - Monsaintsauveur

Le soutien financier total reçu en 2021 de 340 447 $, accordé à la Maison Marie-Frédéric, localisée dans Saint-Sauveur, et l’organisme Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière, vise à mettre en sécurité les jeunes en difficulté à risque d’exploitation sexuelle. Depuis lors, la Maison Marie-Frédéric continue de poursuivre cette même mission. L’enjeu de l’itinérance se trouve au cœur de leurs préoccupations.

La transition vers l’âge adulte n’est pas toujours un long fleuve tranquille. La jeunesse et l’insouciance ne vont donc pas forcément de pair. Pour venir en aide aux jeunes adultes, la Maison Marie-Frédéric procède en deux temps.

D’une part, elle garantit aux bénéficiaires un logement sécuritaire, confidentiel et qui peut être supervisé par la suite. D’autre part, une aide psychosociale est également mise en place avec des intervenants disponibles et à l’écoute 24h sur 24 et sept jours sur sept. Les personnes ont aussi le droit à des consultations privées dans le cadre, par exemple, de troubles alimentaires ou anxieux.

Un abri de nuit bien accueilli

Depuis près de quatre mois, la Maison Marie-Frédéric a également ouvert un abri de nuit pour les jeunes en situation d’itinérance avec un haut degré de désaffiliation. Le processus de désaffiliation sociale se produit lorsqu’une personne vit de plus en plus en retrait de la société.

Parmi eux, la moyenne d’âge s’élève à une vingtaine d’années. Tous les jours entre 19h et 7h du matin, les personnes peuvent être accueillies. Des sandwichs, du café et des jus sont entre autres servis sur place.

Les jeunes apprécient l’aménagement de ce nouvel abri, parce qu’ils restent avant tout libres à cet endroit. Ils ne cherchent pas à première vue de services de suivis individualisés, ni trop formels, mais la tendance tend à évoluer.

« Entre 15 à 20% des jeunes de l’abri vont plus loin dans leur démarche personnelle. Donc, ils se tournent plutôt vers nos hébergements temporaires, afin de construire progressivement un retour à un nouveau mode de vie, avec la reprise des études, et de gagner en autonomie », précise Sylvain Gervais, directeur général de la Maison Marie-Frédéric.

Pour le responsable de ce même organisme, l’objectif à plus long terme est multiple. « On veut se servir de l’abri de nuit pour offrir aux jeunes adultes d’autres types de services, comme l’accompagnement dans un projet socio-professionnel, mais aussi surtout la création d’un lien de confiance et d’un premier point d’ancrage. »

La question du financement

Depuis 2021, près de 180 000 jeunes ont franchi les portes de la Maison Marie-Frédéric. Elle est d’ailleurs toujours en recherche de financement, autant au niveau fédéral, provincial, que municipal.

Publicité

En 2023, Sylvain Gervais affirme ne pas avoir reçu de financement.

«Cela couvrait tout le Canada, mais on a favorisé principalement les plus grandes villes du pays, comme Montréal, Toronto ou Vancouver. »

La Maison Marie-Frédéric souhaite privilégier le financement par projets, pour se concentrer sur des cibles particulières.

A l’avenir, l’organisme communautaire a cette volonté de défendre sa mission générale, celle de « soutenir et d’accompagner les jeunes adultes en difficulté dans le développement de leur autonomie. »

Ce texte a été produit par Anne Charlotte Gillain, journaliste de l’Initiative de journalisme local.

Lire aussi :

C’est la fin pour les Scouts de Maizerets

476 250 $ amassés pour Jeunes musiciens du monde

 

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir