Logement social et jardin dans Saint-Sauveur

La Ville de Québec achète de grandes parcelles d'un immense terrain à des fins municipales, en bordure de la rue Montmartre, dans le quartier Saint-Sauveur, pour y développer du logement social et conserver l'usage d'un jardin communautaire. Ces parcelles appartenaient aux Augustines de la Miséricorde de Jésus. La municipalité en fait l'acquisition pour 500 000 $.

Logement social et jardin dans Saint-Sauveur | 6 décembre 2023 | Article par Thomas Verret

Le jardin Tourne-Sol existe depuis plus de 40 ans au coin de Montmarte et de Sacré-Coeur. La Ville acquiert ces parcelles pour les conserver, dans une transaction avec les Augustines, impliquant l’acquisition d’un autre terrain pour y développer du logement social.

Crédit photo: Élizabeth Jean-Allard

La Ville de Québec achète de grandes parcelles d’un immense terrain à des fins municipales, en bordure de la rue Montmartre, dans le quartier Saint-Sauveur, pour y développer du logement social et conserver l’usage d’un jardin communautaire. Ces parcelles appartenaient aux Augustines de la Miséricorde de Jésus. La municipalité en fait l’acquisition pour 500 000 $.

La Ville et les Augustines de Jésus ont conclu cette entente officialisée, mardi (hier) après-midi, lors du conseil municipal.

Logement social

Ainsi, la municipalité y voit « une opportunité », de favoriser l’implantation de logements abordables, sur un terrain d’une superficie de 6 848 mètres carrés, indique un sommaire décisionnel du 20 octobre 2023 annexé d’une promesse de vente.

« Le fait d’avoir une réserve foncière nous permet de pouvoir être agiles, dans l’acquisition des terrains, pour pouvoir voir le marché aller », a souligné la conseillère responsable de l’habitation, du logement social et du développement social au comité exécutif, Marie-Pierre Boucher.

« Oui on a les droits de préemption, mais on a aussi les leviers avec cette réserve foncière, de voir les terrains potentiels où on veut développer du logement social. »

Jardin communautaire

La Ville veut également y conserver le jardin Tourne-Sol, sur un autre grand terrain d’une superficie approximative de 7 480,9 mètres carrés.

« Ils nous ont quand même fait un bon deal dans tout ça », a noté pour sa part le conseiller de Saint-Roch–Saint-Sauveur, Pierre-Luc Lachance.

L’administration municipale a une volonté de faire en sorte que le jardin existant « demeure protégé », que ses grandes parcelles, présentement cultivées à la location, « restent accessibles pour les citoyens », a d’ailleurs assuré l’élu de Québec forte et fière.

Le terrain des Augustines de la Miséricorde de Jésus, dans sa plus grande étendue, est actuellement porté à 7 810 000 $ selon le rôle d’évaluation triennal. Cela représente un taux unitaire de 177,02 le mètre carré. Le monastère des Augustines se situe au 1, Avenue du Sacré-Coeur.

Publicité
Le monastère des Augustines de l’Hôtel-Dieu du Sacré-Cœur, dans le quartier Saint-Sauveur.

La Ville et les Augustines se sont entendues après deux ans environ de discussions.

La municipalité procède à ces acquisitions, en cohérence de sa Stratégie de développement durable, sa Vision du développement social et sa Vision de l’habitation 2020-2030, précise-t-on dans le document.

Lire aussi :

80 000 nouveaux logements d’ici 2040 : une cible ambitieuse à Québec

La Ville de Québec vise la construction de 80 000 nouveaux logements d'ici 2040. À cette [...]

Lire sur Monquartier

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.