Le Raoul: un nouvel immeuble locatif sur le site de RPM Audio | 15 juin 2023 | Article par Julie Rheaume

Le bâtiment en démolition de RPM Audio, sur la rue de Dieppe, le 12 juin dernier.

Crédit photo: Julie Rheaume

Le Raoul: un nouvel immeuble locatif sur le site de RPM Audio

Le Raoul, un nouvel immeuble résidentiel de 12 unités, verra le jour sur le site des anciens locaux de RPM Audio, dans le quartier Saint-Sauveur. Un promoteur immobilier et la firme d'architectes Quinzhee sont derrière le projet.

Cette semaine, des résidents du quartier ont remarqué les travaux de démolition des anciens locaux de RPM Audio, situés à l'angle des rues de Dieppe et Raoul-Jobin, non loin du parc Dollard-des-Ormeaux. Cette entreprise œuvrait dans le domaine de la sonorisation et de l'éclairage depuis 1995.

C'est le promoteur Marc-Vincent Morel Girard qui est derrière le projet d'immeuble résidentiel à l'ancien emplacement de RPM Audio.

Quinzhee, firme d'architectes située dans le quartier Saint-Sauveur, a conçu les plans du Raoul, qui offrira des logements locatifs. La construction doit débuter cet été. L'occupation est prévue pour 2024.

Caractéristiques du Raoul

On y trouvera 12 unités, soit neuf grandes unités sur deux étages (2-3 chambres); une unité moyenne sur deux étages (une chambre), un 4½ et un 3 ½, explique l'architecte Guillaume Fafard de Quinzhee.

Il s'agira de grands logements en ville. On y trouvera une insonorisation de qualité, une construction à ossature de bois avec un toit vert partiel et cinq stationnements. L'immeuble est situé près des services : un parc, un supermarché, des dépanneurs, ainsi que des restaurants à distance de marche et du transport en commun, entre autres.

Publicité

Clientèle cible

Quelle sera la clientèle cible du Raoul?

« Nos typologies sont flexibles pour tous les types de ménages, mais mon feeling, c'est que les unités sur deux étages (sous-sol/rez-de-chaussée) seront appréciées des jeunes familles, alors que les unités sur les deux étages du haut seront plus prisées par les jeunes professionnels. Les plus petites unités, [pour] les aînés qui désirent réduire leur surface habitable et revenir en ville », a répondu M. Fafard par courriel à Monsaintsauveur.

Le projet compte « 5-6 typologies différentes » pour tous les types de ménages, ajoute-t-il.

Fondée en 2013, la firme Quinzhee est « à l’image de cette habitation typique : ludique, écologique et nordique. À travers ses mandats, la firme souhaite sensibiliser ses clients tant au niveau architectural qu’écologique en les intégrant dans le processus de création de leurs projets », peut-on lire sur son site web.

Dans Saint-Sauveur, on lui doit notamment le projet résidentiel baptisé Charles, sur la rue Gamelin. Elle compte aussi plusieurs réalisations dans Limoilou.

À lire aussi:

Consultation publique sur le projet Kali

En savoir plus sur...