Gawbé, la rockeuse assumée

Gawbé vient de lancer un deuxième mini-album intitulé ciseau zig-zag. La rockeuse de Saint-Sauveur revient en force trois ans après la sortie de son premier EP.

Gawbé, la rockeuse assumée | 15 juin 2023 | Article par Thomas Verret

Plus tôt ce mois-ci, Gawbé a lancé son deuxième mini-album, ciseau zig-zag, enregistré au Pantoum.

Crédit photo: Thomas Verret

Gawbé vient de lancer un deuxième mini-album intitulé ciseau zig-zag. La rockeuse de Saint-Sauveur revient en force trois ans après la sortie de son premier EP.

L’auteure-compositrice-interprète de 26 ans a enregistré les chansons au Pantoum.

« C’était ma première vraie expérience de studio », précise-t-elle d’entrée de jeu.

Du chalet au Pantoum

En 2020, Gabrielle Côté a enregistré un EP « dans un chalet, avec son ami Antoine ». À ce moment, elle voulait juste faire écouter sa musique à ses amis et à sa famille.

« Je n’avais pas vraiment d’objectif. C’est en faisant ça que mon projet est né », raconte-t-elle.

Pour son second album, Gawbé s’est dit que cette fois-ci, elle allait l’enregistrer « dans un studio pour vrai ». C’est finalement au Pantoum que ça s’est passé.

Gawbé a vécu une expérience mémorable au Pantoum.
Crédit photo: Gawbé

Gabrielle Côté n’est plus seule dans ce projet. Ses amis musiciens, le batteur Jérémy Dufour, le guitariste Antoine Fugère, le bassiste Mathieu Ferland, le claviériste François Fortier et le réalisateur Jean-Étienne Collin Marcoux, l’accompagnent dorénavant dans cette aventure.

Gawbé écrit les paroles et compose la musique, les accords.

« Après ça, on fait tous les arrangements plus rock ensemble, en groupe, explique celle qui se démène également à la guitare électrique. Les chansons sont arrangées pour pouvoir les jouer en spectacle.»

Publicité

D’ailleurs, les chansons qu’on retrouve sur ciseau zig-zag, Gawbé les a jouées en spectacle dans les deux dernières années.

En studio, elle a donc enregistré les six pièces en compagnie des membres du groupe, « tout le monde en même temps », afin de recréer l’énergie de la scène. Par la suite, des voix et des extraits de piano et de guitare se sont ajoutés.

« C’était comme évident pour nous d’enregistrer les chansons de cette façon, comme on les joue dans notre local, mais là on était enregistrés. »

Une artiste authentique

Gawbé s’assume plus que jamais sur ce nouvel opus. Si son premier album était davantage folk avec de la guitare acoustique, ciseau zig-zag est plus près de ce qu’elle aime faire, c’est-à-dire du rock alternatif mordant.

« Ça représente pas mal plus le son que j’ai toujours voulu avoir. »

Cela dit, « ce n’est pas juste du gros rock sale, il y a quand même de la vulnérabilité et de la douceur » dans ses pièces, spécifie-t-elle.

« Il y a des chansons qui sont plus douces aussi. Il y a un bel équilibre dans le EP, des moments doux et dramatiques et d’autres plus intenses, plus mordants. »

À la conquête du Québec

Gawbé a lancé ciseau zig-zag officiellement, le 2 juin, au Pantoum. Un autre lancement est prévu à Montréal, le 26 juin, au Quai des brumes. Quelques spectacles figurent également à son agenda pour la période estivale, dont à Baie-Saint-Paul, à Rimouski et à l’Anse-Saint-Jean, notamment à l’occasion de festivals.

« C’est cool, c’est excitant, car c’est la première fois que je pars en spectacle comme ça » exprime-t-elle.

Ainsi, ses chansons pourront « vivre ailleurs qu’à Québec », où elle se produit habituellement.

« J’ai vraiment hâte de voir la réponse des gens en spectacle. Ce sont toutes de belles places aussi. Je suis contente de pouvoir visiter le Québec! »

Originaire de Beauport, Gabrielle Côté, alias Gawbé, habite Saint-Sauveur depuis deux ans. On la voit ici dans un commerce du quartier qu’elle aime bien : le café colombien Tintico, sur la rue Hermine.
Crédit photo: Thomas Verret

La musique, une passion sérieuse

Gawbé s’est fait connaître l’an dernier en participant à des concours destinés aux artistes émergents, soit les Francouvertes et le Cabaret Festif. Elle y a reçu des commentaires constructifs qui lui ont permis de s’améliorer et de travailler le lien avec la foule dans des environnements autres que sa ville, Québec.

La musique prend définitivement plus de place dans sa vie. C’est particulièrement vrai ces temps-ci. Nouvellement signée chez Les Disques Dure – auparavant Pantoum Records –, Gawbé s’investit dans sa passion, en plus de ses études à la maîtrise en sciences forestières à l’Université Laval.

Chose certaine, elle a beaucoup progressé depuis ses débuts, si on remonte à l’époque de sa tendre enfance où elle faisait des covers de ses groupes de rock fétiches, Green Day et les Trois Accords, entre autres.

« Dans les camps de vacances, j’étais la personne avec la guitare qui chantait, se souvient-elle. J’ai toujours aimé ça jouer de la musique pour mes amis. »

Au départ, Gabrielle Côté ne se faisait aucune attente. Les choses s’avèrent plus sérieuses désormais.

Gawbé désire maintenant faire écouter sa musique à tous ceux et celles qui veulent bien l’entendre.

« J’aimerais que ma musique rejoigne le plus de monde possible », souhaite-t-elle.

On peut suivre Gawbé sur ses comptes Facebook et Instragram. Pour écouter sa musique, rendez-vous sur son Bandcamp.

Lire aussi :

20 ans de carrière pour Millimetrik

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.