Sécurité routière: opération policière prévue jeudi | 22 février 2022 | Article par Julie Rheaume

L'intersection des rues Marie-de-l'Incarnation et Raoul-Jobin, aux abords de l'école primaire Saint-Malo, le 22 février 2022.

Crédit photo: Julie Rheaume

Sécurité routière: opération policière prévue jeudi

Une vaste opération policière liée à la sécurité routière aura lieu le 24 février à la grandeur de la Ville de Québec. Des agents seront déployés à divers endroits sur le territoire, dont près d'établissements scolaires. L'école Saint-Malo, dans Saint-Sauveur, fera partie des lieux ciblés.

Le 21 février, une jeune fille a été impliquée dans un accident près de l'école Saint-Malo, à l'intersection des rues Marie-de-l'Incarnation et Raoul-Jobin. Un véhicule lui a roulé sur le pied, a indiqué le porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), David Poitras, à Monquartier. La victime a été conduite à l'hôpital, mais ses blessures sont mineures.

Publicité

« Le tout s'est produit alors que la brigadière était présente et que le feu piéton était déjà entamé depuis quelques secondes. L'incident a fait une blessée mineure et les policiers sont à établir les circonstances précises qui ont mené à la situation.Je rappelle que cette intersection a fait l'objet de modifications récemment pour améliorer la sécurité routière autour de l’école Saint-Malo. Je demeure engagé à travailler de façon acharnée pour que nous puissions avoir le milieu de vie le plus sécuritaire possible et mes pensées vont à la personne qui a été blessée ce soir », a par ailleurs commenté le conseiller municipal de Saint-Roch-Saint-Sauveur, Pierre-Luc Lachance, dans un groupe de quartier sur Facebook, lundi, à la suite de l'accident.

En contactant le SPVQ pour avoir plus de détails, nous avons appris qu'une opération policière en matière de sécurité routière aura lieu sur tout le territoire de Québec, le jeudi 24 février. Plusieurs endroits seront ciblés lors de cette intervention, y compris des établissements scolaires dont l'école Saint-Malo, a indiqué David Poitras, sergent aux communications.

Des agents surveilleront alors tout accroc à la sécurité routière, comme l'usage du cellulaire au volant, la vitesse excessive ou le non-respect de la signalisation.

La mère de la victime réagit

La maman de la jeune victime de l'accident de lundi a donné des nouvelles de son enfant, le 22 février, en après-midi, dans le même groupe de quartier.

« Nous sommes chanceux puisque rien n'est cassé. On s'en tire avec un genou égratigné et un pied blessé. Les muscles mous de son pied gauche ont été endommagés, mais seul le temps pourra faire guérir la blessure », a-t-elle écrit. « Au final, nous sommes secoués mais tout le monde va bien », a ajouté la dame.

La mère de famille en a aussi profité pour lancer un message au présumé responsable de l'accident.

« Si toi, l'homme qui a frappé ma fille, tu es sur ce groupe et vois mon message, j'espère que tu dormiras très mal pendant de longues semaines. Ce n'est même pas une erreur, c'est un choix de marde que tu as pris hier après-midi. Quand tu manques ta verte, même si t'es semi-engagé, il y a des ENFANTS qui traversent. Si tu avais pensé plus loin que ton propre nombril, ma fille ne serait pas blessée, mon fils (NDLR : témoin de la scène) aurait bien dormi et les dizaines d'enfants/parents qui ont assisté à tes prouesses de cave ne seraient pas tristes et traumatisés », a-t-elle affirmé sur le réseau social.

Actions récentes

Dans les quartiers centraux, nombreux sont les citoyens et citoyennes à dénoncer les problèmes de sécurité routière, non seulement près des écoles, mais aussi de façon plus générale. À la lumière de l'accident survenu lundi, nous avons voulu savoir si la police comptait mettre en application de nouvelles actions pour renforcer la sécurité du public.

David Poitras du SPVQ a rappelé que certaines mesures avaient déjà été prises pour assurer la sécurité des zones scolaires dans le cadre du plan d'action de la Municipalité.

Avec sa Stratégie de sécurité routière 2020-2024, la Ville de Québec s'est fixée pour objectif d'atteindre zéro collision mortelle ou grave autour des écoles et de diminuer de 50 % les collisions mortelles ou graves sur tout le territoire à l'horizon 2024, comme le rappelait Monsaintsauveur en février 2021.

Par ailleurs, une opération « M'as-tu vu? » près des écoles de la Ville de Québec a d'ailleurs eu lieu récemment, du 23 au 29 janvier 2022. Plus de 1600 heures de surveillance policière ont alors été effectuées en lien avec la sécurité routière, a indiqué le sergent Poitras. Quelque 49 constats d'infraction ont été remis sur le territoire durant cette période.

Le porte-parole nous a aussi fait part en primeur de l'opération qui sera déployée jeudi.

Rappelons que des travaux avaient déjà été réalisés par la Ville pour rendre le secteur de l'école Saint-Malo plus sécuritaire en 2020.

Que faire?

Mardi matin, un événement troublant serait aussi survenu dans Saint-Roch, près de l'école Des Berges.

Une résidente a fait part de cet incident sur une page citoyenne du quartier :

« C’est sérieux ce matin! Coin Prince-Édouard, la brigadière s’avance au début du décompte piéton avec une dizaine d’enfants et de parents qui la suivent. Un VUS passe en fou à quelques pouces d’elle et elle lâche un cri. Le conducteur ralentit APRÈS l’intersection et regarde de chaque coté (j’imagine pour voir s’il a tué quelqu’un) et continue sa route comme si de rien n’était! ».

La police de Québec n'a cependant pas été mise au parfum de cet événement, selon David Poitras.

Le SPVQ conseille aux citoyens et citoyennes de signaler les incidents du genre au 911 ou de rapporter tout secteur problématique en matière de sécurité routière au service 311 de la Ville de Québec.