Saint-Sauveur dans les années 1960 : intersection des Oblats et de l'Aqueduc | 17 avril 2022 | Article par Jean Cazes

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Saint-Sauveur dans les années 1960 : intersection des Oblats et de l'Aqueduc

La série Saint-Sauveur dans les années 1960 revisite le passé du quartier à travers des images d’archives de diverses sources. Souvenir, cette semaine, du voisinage de la Caserne no 3, au coin des Oblats - de l'Aqueduc.

Prise en date du 18 octobre 1964, la photo à la une provient d'un négatif représentant un feu de circulation à l'intersection de l'avenue des Oblats et de la rue de l'Aqueduc. On y voit des commerces, des voitures, des passants et un autobus au loin (description des Archives de la Ville de Québec).

Dans la galerie au bas de l’article, la photo réactualisée, en direction ouest, date du 13 avril 2022.

Un autre coin de Saint-Sauveur à découvrir

Sur la photo d'époque, la Quincaillerie québécoise s'affiche de l'autre côté de la rue de l'Aqueduc. Réjean Lemoine en avait souligné l'importance historique dans une série en cinq volets. À l'adresse du 697, avenue des Oblats, on retrouve aujourd'hui un salon de coiffure.

Par ailleurs, on reconnait la Caserne de Saint-Sauveur (aujourd'hui, la Caserne no 3), visible sur la droite. Son tout aussi riche passé remontant à 1893 avait été documenté il y a neuf ans par Audrey Marcotte, dans la foulée de sa visite des lieux.

Un peu de toponymie autour de l'avenue des Oblats

Dans la section Toponymie du site de la Ville de Québec, on explique que « sur une carte de 1858, l'avenue des Oblats est tracée sous le nom de rue Massue et va seulement de l'actuelle rue De Mazenod, à la rue Bayard ». C'est en décembre 1926 que la rue Massue a adopté son nom actuel. Quant à l'origine du toponyme :

Publicité

« La congrégation des Oblats de Marie-Immaculée est fondée en France en 1816 par Charles-Eugène de Mazenod afin de rechristianiser les campagnes après la Révolution. En 1841, les Oblats se tournent vers les missions étrangères et c'est ainsi que 151 oblats français s'installent au Canada entre 1841 et 1896. Ils se consacrent aux missions diocésaines, à l'enseignement et à l'évangélisation des autochtones, de la baie James à la rivière Rouge. En 1853, l'archevêque de Québec, Mgr Pierre-Flavien Turgeon, demande aux Oblats, établis au Saguenay depuis 1844, de venir à Québec desservir la toute nouvelle église de Saint-Sauveur. Parmi eux se trouve le père Flavien Durocher qui deviendra le premier curé de la paroisse Saint-Sauveur en 1867. »

Archives de la Ville de Québec

À l’exemple de la photo ci-haut, beaucoup d'images archivées de la Ville de Québec sont disponibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Vous avez des souvenirs ou des informations à nous partager sur l'évolution de l'occupation commerciale de l'intersection de l'Aqueduc/des Oblats? N’hésitez pas à nous en informer sur notre page Facebook!

Lire aussi :

Saint-Sauveur dans les années 1960 : collision près du parc Durocher

L'avenue des Oblats, précisée en quelques points