Le Racoin veut lutter contre les ilots de chaleur | 20 mai 2022 | Article par Véronique Demers

Maude Deblois- Mawn, responsable du collectif Le Racoin.

Crédit photo: Véronique Demers

Le Racoin veut lutter contre les ilots de chaleur

Né en 2019, le Racoin est un collectif d’une demi-douzaine de résidents du quartier Saint-Sauveur souhaitant créer un milieu plus attirant, tant artistique qu’environnemental. Le collectif vient de lancer une pétition pour recevoir des appuis afin d’acquérir un terrain où pourrait être aménagé un parc public.

« Beaucoup de gens du voisinage n’ont pas d’îlot de fraicheur. Il y a des enfants dans le quartier qu’on accueille et qui jouent dans le coin, parce qu’il y a de la verdure et que c’est un lieu sécuritaire. (…) Notre pétition sert à obtenir des appuis afin d’inciter la ville à acheter un terrain à deux pas d’ici (619, rue Durocher), pour le transformer en parc de quartier », explique Maude Deblois-Mawn, responsable du Racoin.

Des membres du collectif Le Racoin
Crédit photo: Véronique Demers

Fêtes printanière et automnale

En ce moment, les membres du Racoin concentrent leurs activités dans la cour arrière du 449, rue Arago Ouest, à l’angle de la rue de l’Aqueduc. Leur première action a été de nettoyer et de désencombrer de rebuts la petite bande verte longeant la rue de l’Aqueduc. Ils y ont installé une table à pique-nique et planté quelques arbres fruitiers.

Le collectif a organisé par le passé des événements artistiques comme des spectacles musicaux, qu'il a immortalisés en vidéo.

Cette année, une fête printanière aura lieu le samedi 21 mai de 12 h à 17 h, où des semis biologiques seront notamment en vente. Herboristerie, tisane, champignons et musique en direct figurent à l’horaire. Également, un weekend d’activités aura lieu du 9 au 11 septembre, où l’artisanat, les prouesses circadiennes et des envolées poétiques seront au rendez-vous.

Publicité

« C’est certain qu’on cherche à créer un OBNL avec le Racoin, pour avoir des subventions afin de payer nos artistes, financer nos activités », résume Maude Deblois-Mawn.

Le Racoin collabore déjà avec le Centre Durocher et le traiteur-brasseur Chapeau les bois! Ce n’est probablement qu’une question de temps avant que le Racoin commence à travailler avec Verdir Saint-Sauveur multiplier les îlots de fraicheur.

Lire aussi :

Le livreur de poésie