Connaissez-vous le(s) meilleur(s) papa(s) de Saint-Sauveur? | 29 mars 2022 | Article par Viktoria Miojevic

Gracieuseté de la Joujouthèque Basse-Ville

Crédit photo: Joujouthèque Basse-Ville

Connaissez-vous le(s) meilleur(s) papa(s) de Saint-Sauveur?

La Joujouthèque Basse-Ville est à la recherche des différentes histoires des papas de Saint-Sauveur, à l’occasion d’une exposition photo qui se tiendra au mois de juin. Pour valoriser les différents visages de la paternité, 30 familles seront sélectionnées afin de réaliser une séance photo.

Située au 31, boulevard Charest Ouest, la mission de la Joujouthèque Basse-Ville passe par le développement et l’épanouissement des enfants ainsi que de leur famille, par l'art et le jeu.

Ce nouveau projet Portrait de papa a émergé à la suite d’une sollicitation de la députée de la circonscription de Taschereau, Catherine Dorion, qui finance le projet. Il avait pour point de départ le modèle Humans of New York, raconte Audrey Santerre-Crête de la Joujouthèque. En effet, Humans of New York documente les visages de la ville avec des portraits de New-Yorkais. « Quand ils nous ont approché à la Joujouthèque, j’ai tout de suite eu envie de raccrocher ça à la valorisation de la paternité », ajoute-t-elle.

Selon Audrey Santerre-Crête, il existe une « nette évolution » dans le rapport des hommes à leur paternité.

« Ça fait sept ans que je suis à la Joujouthèque et on n’a jamais vu autant de papas impliqués. Malheureusement, je pense qu’une partie de ça est dû à la difficulté de trouver une garderie. Les familles n’ont pas le choix de se réorganiser (…). Il y a aussi un changement sociétal qui fait que les papas ont envie de s’impliquer d’autant plus. »

De beaux modèles de papas

Audrey Santerre-Crête souligne la volonté à travers le projet d’encourager les papas à s’impliquer grâce à la représentation positive et ainsi faire naître un sentiment d’appartenance à la communauté. Tous les papas sont appelés à participer pour être sélectionnés pour faire des séances photo en famille. Les familles, proches, voisin.e.s peuvent les identifier sur la page de l’évènement de Portrait de papa, dans le volet discussion. Il est possible de candidater jusqu’au 6 avril 2022.

Publicité

La définition du papa y est présente de la manière la plus large possible pour demeurer représentative des différentes figures paternelles des enfants du quartier.

« On parle de tous les niveaux de diversité ou d’orientation sexuelle ou de genre. Et on a beaucoup de papas qui sont arrivés au Québec il y a pas longtemps, issus de l’immigration et très impliqués auprès de leur coco. »

« On voit plein de beaux modèles de papas qui vivent des choses différentes. Par exemple, des papas qui sont en couple avec un autre papa, des papas avec des familles recomposées, des familles intergénérationnelles qui vivent avec les grands-parents et le papi est très présent », rappelle la responsable de la Joujouthèque, qui les côtoie au quotidien.

Séance photo et exposition

Suivant la sélection, c’est une maman du quartier et photographe professionnelle, Tania Lemieux, qui va réaliser 30 séances photo avec les familles et papas. « Tania était là aux balbutiements du projet, à la première rencontre. (…) C’est une maman qui nous connaissait comme organisme », se souvient Audrey Santerre-Crête.

L’objectif est d’encourager les papas impliqués dans le quartier et des papas utilisateurs d’organismes communautaires locaux. « Il va y avoir des papas du quartier et porteurs au-delà du concours. Et aussi il va y avoir des papas utilisateurs des organismes du coin : le Carrefour des enfants de Saint-Malo, Commun’action 0-5 et la Joujouthèque. »

En juin, une exposition aura lieu dans différents organismes communautaires du quartier, dans le cadre de la semaine pour la valorisation de la paternité.

« On veut que tout Saint-Sauveur tourne autour des papas. Il y aura des photos dans des commerces ou des organismes du quartier. Quand on se promène sur Saint-Vallier, qu’on va à la boulangerie ou à Saint-Malo, qu’à chaque fois, il y ait une photo des papas avec un descriptif de leur histoire. »

L’exposition sera organisée sur une semaine ou deux et son point culminant sera la fête des pères, indique Audrey Santerre-Crête. Un pique-nique sera mis en place le dimanche 19 juin pour lancer l’été ainsi que les autres projets, au parc Durocher.

La médiatrice communautaire de la Joujouthèque, Marie Lamonde-Simard, recrute dès à présent des commerces ou organismes qui auraient envie de participer à l’exposition.

Retrouvez toutes les informations sur la page de l'évènement.

Lire aussi :

Joujouthèque Basse-Ville : en 2022 à la bibliothèque Gabrielle-Roy

Des activités pour les jeunes en Basse-Ville contre la « glissade d'été »