Chantiers 2021 : focus sur la densification de la rue de l'Aqueduc | 7 janvier 2022 | Article par Jean Cazes

Accès-Urbain, sur la rue de l'Aqueduc. On devine plus bas un autre nouvel immeuble : L'Ozias. Vue en direction nord. 4 janvier 2022.

Crédit photo: Jean Cazes

Chantiers 2021 : focus sur la densification de la rue de l'Aqueduc

Deux projets ont transformé ces derniers mois la trame urbaine de la rue de l'Aqueduc comprise entre le boulevard Charest Est et la falaise. Pour notre survol en image des chantiers 2021, nous avons choisi de nous y attarder.

Publicité

Rappelons-nous... En 2018, la rue de l'Aqueduc faisait l'objet d'une proposition d'étudiant.e.s de l'école d'architecture de l'Université Laval. Ces étudiant.e.s proposaient d'utiliser ladite rue pour restructurer de nouveaux milieux de vie au centre-ville. Cela, notamment par une densification des friches urbaines dans le respect du gabarit du quartier. Les projets sur lesquels nous nous attardons ici s'inscrivent dans cette volonté.

Carte d'une partie du quartier Saint-Sauveur dessinée par des étudiant.e.s en architecture de l'Université Laval.
Rendu visuel par des étudiant.e.s en architecture de l'Université Laval (2018).
Crédit photo: Yannick Beaumont-Pelletier, Annie-Claude Jean-Boisvert, Lucie Palumbo

Accès-Urbain

L'immeuble Accès-Urbain, au bas de la côte. Vue en direction est. 4 janvier 2022.
Crédit photo: Jean Cazes

C'est en juin dernier qu'a été livré, au coin des rues de l’Aqueduc, Franklin et Châteauguay, cet immeuble de 11 unités. Il comprend neuf « maisons de ville » de deux ou trois étages avec terrasse sur le toit, et deux appartements. Accès-Urbain porte la signature du Groupe Humaco.

Tel que souligné par Baptiste Ricard-Châtelain dans Le Soleil le 22 octobre 2020, la réalisation de ce projet immobilier a mis fin à une longue « saga ». Durant des années, jusqu'en 2019, on a vu se succéder plusieurs affiches de propositions résidentielles pour ce site. Auparavant occupé par une station Shell puis, plus récemment, un atelier de mécanique, il était au départ très contaminé.

Le Ozias

Le Ozias à quelques pas au nord de l'immeuble Accès-Urbain. 4 janvier 2022.
Crédit photo: Jean Cazes

Depuis plus de 12 ans, Construction St-Pierre Roseberry consolide sa présence dans le quartier Saint-Sauveur. Des immeubles de quelques unités de logements, de type « maisons de ville », caractérisent notamment sa signature.

En décembre 2020, un précédent article sur Monsaintsauveur recensait les récents projets et ceux à venir de l'entreprise et de son architecte maison Guillaume Fafard (Quinzhee). Parmi ceux-ci, il était question du projet Le Ozias, complété en juillet dernier. L'édifice du 495 rue de l'Aqueduc héberge dix unités sur deux niveaux. Ses résidents bénéficient notamment d'une terrasse sur le toit et d'une arrière-cour.

Le Ozias, vue en direction nord. 4 janvier 2022.
Crédit photo: Jean Cazes

À lire aussi : 2019 : rétrospective des chantiers et projets immobiliers.