Une ambiance festive au Festitook | 10 septembre 2022 | Article par Thomas Verret

En fin de semaine, c'est la fête à l'Espace collectif Le Racoin, situé sur la rue Arago Ouest, à l'angle de la rue de l'Aqueduc. De nombreuses activités y sont organisées.

Crédit photo: Thomas Verret

Une ambiance festive au Festitook

L'heure est à la fête ce weekend au Racoin. Les résidents du quartier Saint-Sauveur célèbrent la fin de l'été au Festitook. L'événement multidisciplinaire se poursuit jusqu'à dimanche, sur la rue Arago Ouest, au pied de la côte de l'Aqueduc.

L'Espace collectif Le Racoin organise cette fête de quartier depuis quatre ans. La pluralité y est mise de l'avant. Tout le monde est bienvenu.

« Notre but est de rassembler les gens. On est super inclusif. On veut que tout le monde se sente bien », indique la responsable du Racoin, Maude Deblois-Mawn.

D'ailleurs, les activités sont gratuites. À l'entrée, on suggère une contribution volontaire. L'argent sert à payer les artistes. Personne ne se graisse la patte au Festitook! Le bénévolat et l'engagement communautaire sont rois et maîtres.

Les membres du Racoin s'assurent que les gens ont du plaisir. La bonne humeur est au rendez-vous au Festitook.
Crédit photo: Thomas Verret

Le feu roulant du Festitook

Prestations musicales, théâtre, cirque, poésie, drag queen, graffiti : les activités sont nombreuses et diversifiées.

« On essaie de mixer tous les arts, la culture, qui nous rejoignent dans nos communautés », explique Maude Deblois-Mawn.

Publicité
Le Festitook propose une panoplie d'activités. Par moment, on ne sait plus où donner de la tête. Ce jongleur a réussi à capter l'attention.

Bref, l'art avec un grand A est à l'honneur, la culture aussi.

« Nous, ce qu'on dit, c'est la culture avec un grand C aussi. Et cela inclut autant l'agriculture. Par exemple, les bénévoles et les artistes sont nourris avec des denrées offertes par des producteurs maraîchers. Ces aliments avaient besoin d'une deuxième vie. C'est ce qu'on a fait. On les a revalorisés », ajoute la responsable du Racoin.

De plus, samedi et dimanche, une ruelle des artisans se déploiera sur Bayard. Une trentaine d'artisans locaux y sont attendus, dès 12 h. Cette quatrième édition se clôturera avec une projection de films. La présentation du documentaire Renouer de Catherine Dorion, Maxime Laurin et Samuel Matteau mettra la touche finale à cette quatrième édition.

Un succès du quartier Saint-Sauveur

Plusieurs partenaires du quartier contribuent à la réalisation du Festitook, dont Action Culture Saint-Sauveur, à la hauteur de 4 000 $. Des commerces locaux y participent. Bières de microbrasseries, cidres, cocktails, street food aux saveurs jamaïcaines et croustades au pommes sont notamment disponibles.

Chose certaine, l'engouement pour l'événement est palpable. C'est le moment des retrouvailles. Les gens de Saint-Sauveur peuvent profiter de tout ce que le quartier a de bon à offrir.

« Les gens attendent ce moment-là pour se retrouver. C'est l'occasion de faire de belles rencontres et de découvrir », résume Maude Deblois-Mawn.

Déjà, en début de soirée, il y avait beaucoup de monde au Festitook. La photo ne montre que les gens dans le fond de l'espace public du Racoin. C'était comme ça aux quatre coins de la cour arrière du 49, rue Arago Ouest.

Le Racoin est né d'une initiative de voisins désireux de s'approprier un espace public, et d'en faire profiter la communauté locale. Le Festitook s'inscrit dans cette mission. Pour connaître les détails de la programmation, on peut consulter la page Facebook de l'Espace collectif Le Racoin.

L'Espace collectif Le Racoin, vu des airs.

Lire aussi :

Jardin Le Tourne-Sol : 40 ans de communauté et de bio