Ahmed Lamine Touré, candidat du Parti libéral dans Taschereau | 14 septembre 2022 | Article par Thomas Verret

Ahmed Lamine Touré, candidat du Parti libéral dans Taschereau

Dans le cadre de la campagne électorale provinciale, nous vous présentons les différentes candidatures dans Taschereau. Le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ), Ahmed Lamine Touré, répond à notre questionnaire électoral. On s'entretient avec lui au téléphone.

Pour faire connaissance

Ahmed Lamine Touré travaille au ministère des Finances. Il coordonne un comité interministériel chargé de s'occuper des terres contaminées sous la responsabilité de l'État. L'homme de 55 ans possède notamment un doctorat en affaires urbaines de l'École des sciences de la gestion.

Natif de la Côte d'Ivoire, M. Touré est arrivé dans la province en 1993. Au départ, il devait rester au Canada uniquement pour la durée de ses études. En 1999, un coup d'état dans son pays d'origine a changé le cours de son destin. En raison de la guerre, il est resté au Québec. Seul ici, sans famille, il a surmonté des moments difficiles. Le travail ne lui fait pas peur.

Quel est votre lien avec Taschereau?

J'ai déjà habité dans Taschereau. Je travaille actuellement dans la circonscription. Je passe plus de temps dans le comté que dans Lebourneuf (où il habite).

Pourquoi s'engager avec le Parti libéral du Québec?

Notre programme correspond aux besoins des Québécois. Il va aider à surmonter l'augmentation du coût de la vie. Il répond aussi à notre besoin de se loger convenablement et de retrouver une économie forte. Notre programme répond à mon souhait de concilier la protection de l'environnement et la lutte aux changements climatique.

Notre parti répond parfaitement aux enjeux socio-économiques actuels. D'ailleurs, notre cheffe Dominique Anglade est une femme intelligente et déterminée. Le temps est venu de remplacer la CAQ par le PLQ.

Publicité

Quel est votre vision du rôle d'un député?

La première loyauté du député est envers ses électeurs. Il doit être à l'écoute des gens et les aider. Toute la population doit pouvoir compter sur lui.

Enjeux locaux et grands projets

Quel dossier jugez-vous prioritaire pour la circonscription?

J'aimerais que tous les parents aient accès à un service de garde. Je veux aussi permettre à chaque citoyen d'avoir un médecin de famille. Je veux également travailler pour réduire le taux de pauvreté des habitants du comté. Cette cause me tient particulièrement à cœur. J'ai visité des endroits qui m'ont rappelé des souvenirs. Ça me touche beaucoup.

Je veux travailler pour améliorer la qualité de l'air, que ce soit à l'extérieur ou dans les écoles. La lutte contre le décrochage scolaire et la pénurie de main-d'œuvre sont d'autres enjeux qui m'interpellent. L'accompagnement des aînés qui attendent pour avoir une place dans les CHSLD fait partie de mes priorités.

Pour ou contre le tramway?

Mon souhait est d'avoir un projet réaliste, concret, qui dessert Québec et Lévis en même temps. Pour ce faire, il faut relier la première phase du tramway avec les secteurs de Lévis, de Lebourneuf, de Charlesbourg et de l'aéroport. Le tramway doit desservir la Rive-Sud et toute la couronne Nord.

Pour ou contre le 3e lien?

La CAQ est obsédée par son tunnel autoroutier. Pourtant, c'est un mauvais projet. Les besoins n'ont pas été démontrés. Les études sur le 3e lien doivent être rendues publiques. De plus, la CAQ s'était engagée à faire des travaux à la tête des ponts pendant son premier mandat. Le dossier traîne toujours. Il faut mettre en place une stratégie de voies dynamiques sur le pont Pierre-Laporte, pour accélérer ou enlever le spaghetti à la tête des ponts.

Comment améliorer le système de santé au Québec?

Dans notre plan Accès Santé, on veut que chaque personne soit prise en charge pour désengorger les urgences. On veut aussi accroître la capacité dans les hôpitaux, en y ajoutant 4000 lits. Il faut également rattraper le retard dans les chirurgies, en faisant appel au privé. Ainsi, les personnes qui attendent depuis longtemps pourront retrouver une bonne santé.

On veut ramener de la main-d'œuvre dans le système de santé, pour éviter l'épuisement professionnel. Il faut adopter une loi sur les ratios personnel-patients, pour supprimer le Temps supplémentaire obligatoire (TSO).

Comment mieux soutenir les populations vulnérables

Dans notre plan Portefeuille, on veut baisser de 1,5 % le premier palier d'imposition. On veut aussi abolir la TVQ sur les produits de première nécessité, geler les tarifs d'Hydro et enlever la TVQ sur le premier 4 000 $ de la facture d'électricité. Pour soutenir les plus démunis, on veut bonifier le crédit d'impôt pour solidarité.

Mot de la fin

Pourquoi feriez-vous un bon député?

Je souhaite apporter ma modeste contribution à l'édification d'une société québécoise plus juste et plus équitable. Une société qui va être soutenue par une économie solide.

À tous les habitants de Montcalm, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Roch, Saint-Sacrement, Saint-Sauveur, Vieux-Québec, Cap-Blanc, Colline parlementaire, sans oublier la municipalité de Notre-Dame-des-Anges, je serai toujours là pour vous aider. Mes expériences personnelles et professionnelles me donnent assez d'outils et d'instruments pour comprendre ce que les gens peuvent vivre.

Cette entrevue a été éditée par souci de concision et de clarté.