Saint-Sauveur dans les années 1970 : retour sur l'incendie de l'épicerie rue Bayard | 10 octobre 2021 | Article par Jean Cazes

L'intersection des rues Bayard et Christophe-Colomb Est en 1979.

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Saint-Sauveur dans les années 1970 : retour sur l'incendie de l'épicerie rue Bayard

La série Saint-Sauveur dans les années 1970 revisite le passé du quartier à travers des images d’archives de diverses sources. Aujourd'hui, on évoque le souvenir de la disparition d'un autre commerce de quartier rue Bayard.

Publicité

Immortalisée le 25 juillet 1978, la photo en entête illustre un immeuble au 525, rue Bayard qui logeait un dépanneur qui semble fermé. On y voit deux enfants assis sur les marches.

Incendie dans un pâté d'immeubles à l'abandon

Occupée par l'épicerie Paul Racine selon l'édition des Annuaires Marcotte de 1974, cette adresse sera identifiée « vacante » l'année suivante.

Pour en savoir davantage sur l'ex-commerce de proximité, nous avons lancé un appel à tous auprès des membres du groupe Facebook Quartier St-Sauveur : son Histoire, ses habitants.... Pierre Breton - que nous tenons particulièrement à  remercier -, nous a entre autres référé l'article du journal Le Soleil du 23 août 1979. Michel Corbeil en signait le récit qui suit :

« Incendie à Saint-Sauveur - "Les maisons abandonnées, ça finit toujours de même"

[...] L'inévitable, dont parle M. Michel Charest, un résident de Saint-Sauveur, c'est l'incendie qui a rasé un pâté de maisons à l'intersection de Bayard et Christophe-Colomb, et qui a causé d'importants dégâts à l'immeuble adjacent habité par M. Charest, tôt ce matin:

"Il était environ une heure du matin lorsque j'ai été réveillé par une explosion provenant du "bloc" voisin. J'ai su que c'était un incendie. Dans l'énervement, j'ai sorti ma chatte et ses deux chatons, mais j'ai oublié le coffret de bijoux de ma femme."

"J'ai des meubles neufs, poursuit M. Charest, et pas une cenne d'assurance. Je vous jure que j’ai l'air fin, maintenant."

"Ça, monsieur, fait-il en désignant les flammes qui léchaient le toit de son appartement, c’est un criminel. À tous les soirs, des jeunes se réunissaient dans l'édifice abandonné et ils en ressortaient très tard, une bière à la main." »

Pas de victimes rue Bayard

Ce sinistre n'a heureusement pas fait de victimes. Tout de même le journaliste rapporte qu'un pompier s'est blessé en tombant d'une échelle.

Il souligne par ailleurs le geste de sauvetage de M. Charest d'une personne paralytique. Celle-ci  demeurait dans l'appartement voisin. Enfin, tout près, « le propriétaire de l'épicerie Canuel [cette autre capsule], M Roger Lemieux, se réjouissait à la pensée que les flammes n'avaient pas atteint son commerce ».

Cela dit, à la suite de cet incendie, ce terrain du coin Bayard et Chrostophe-Colomb Est aura été inoccupé pendant près de quarante ans, soit jusqu'à la construction d'un nouvel immeuble résidentiel.

Dans la galerie, la scène comparative date du 3 septembre 2021. Il s'agit d'une vue en direction est au coin de la rue Christophe-Colomb Est.

Archives de la Ville de Québec

Beaucoup d’images archivées de la Ville de Québec sont disponibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais, en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Vous avez des souvenirs, des anecdotes à nous partager sur cette épicerie? N’hésitez pas à nous en faire part sur notre page Facebook!

Voir la capsule précédente de la série : Saint-Sauveur dans les années 1970 (19) : le monument de Sir Wilfrid Laurier.