Saint-Sauveur dans les années 1970 (17) : stationnement, intersection rues Napoléon et De Mazenod | 17 janvier 2021 | Article par Jean Cazes

Le site du futur HLM du 223 rue Boisseau en 1971.

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Saint-Sauveur dans les années 1970 (17) : stationnement, intersection rues Napoléon et De Mazenod

La série « Saint-Sauveur dans les années 1970 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives de diverses sources.

Publicité

Prise en 1971, la photo en entête est tirée d’une diapositive représentant une vue de l’est de la rue De Mazenod. On y voit des immeubles (description des Archives de la Ville de Québec).

Placée dans la galerie en fin d’article, la scène comparative date du 12 janvier 2021. Administré par l’OMHQ-SOMHAC, l’immeuble de 45 logements sociaux sur sept étages du 223 rue Boisseau a été érigé sur ce site en 1974.

Dans cette perspective, l’édifice masque dorénavant la silhouette de l’église Saint-Sauveur. Rappelons que sa flèche a été en partie amputée à l’été 2017.

L’église Saint-Sauveur en mars 2020.
Crédit photo: Jean Cazes

Comme souligné dans une précédente capsule historique, le projet de structure artistique évoqué pour remplacer le clocher a dû être mis en veille. Il s’est avéré nécessaire de se concentrer d’abord sur des travaux urgents nécessaires pour préserver la structure du bâtiment. Ces coûteux travaux devaient toucher les fenêtres, la toiture, les portes et la maçonnerie.

Rappelons que l’église Saint-Sauveur fait partie des huit églises à valeur exceptionnelle de Québec sur lesquelles s’était penché un comité présidé par John R. Porter, historien de l’art, muséologue et professeur. Selon ce qu’a confié en octobre dernier John R. Porter à Radio-Canada, les recommandations de ce comité, dont la création d’une fiducie d’utilité sociale, ont rencontré une impasse.

Archives de la Ville de Québec

Beaucoup d’images archivées de la Ville de Québec sont disponibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais, en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Vous avez des souvenirs, des anecdotes à nous partager sur la transformation de cette parcelle de terrain du quartier Saint-Sauveur? N’hésitez pas à nous en faire part sur notre page Facebook!

Voir le billet précédent de la série : Saint-Sauveur dans les années 1970 (16) : l’épicerie D. Poulin.