Resto-bar Lima : de la cuisine péruvienne sur Saint-Vallier Ouest | 28 septembre 2021 | Article par Julie Rheaume

Un aperçu du menu du Resto-bar Lima.

Crédit photo: courtoisie

Resto-bar Lima : de la cuisine péruvienne sur Saint-Vallier Ouest

Le Resto-bar Lima ouvrira ses portes dans les locaux laissés vacants par El Ceviche, sur la rue Saint-Vallier Ouest, au début de décembre. On y trouvera des mets péruviens variés, dont des choix végétaliens, et le célèbre ceviche, un plat préparé avec du poisson cru. Nous en savons désormais davantage sur le nouvel établissement.

Publicité

Le 20 septembre, Monsaintsauveur rapportait en primeur que le propriétaire du restaurant El Ceviche, Micko Rojas, avait cédé son bail à son chef Javier Campos Huaman, pour s’installer au Grand Marché de Québec. Nous avons obtenu plus de détails à propos du nouveau resto qui ouvrira ses portes au début de décembre 2021 dans le quartier Saint-Sauveur, dans les anciens locaux du El Ceviche.

Javier Campos Huaman et Daniel Alejandro Huertas sont les propriétaires du nouvel établissement. Les deux sont aussi musiciens. Le second se produit d’ailleurs régulièrement dans les restaurants et bars sous le nom d’artiste de Daniel Alejandro, pour y offrir des spectacles de musique latine! Émilie Couillard, la conjointe de M. Huaman, complète l’équipe à titre consultante.

Menu

Les amateurs de ceviche qui avait adopté l’adresse du 184, de la rue Saint-Vallier Ouest pourront toujours s’en régaler au nouveau restaurant. Il restera la vedette du menu, dit Daniel Alejandro Huertas, en entretien téléphonique le 28 septembre.

D’autres plats péruviens s’ajouteront toutefois à la carte, certains inspirés des cuisines espagnole et chinoise, dit l’entrepreneur et musicien. Rappelons qu’au 19e siècle, plusieurs milliers de Chinois sont débarqués au Pérou pour y travailler.

Pour ceux qui ne mangent ni viande ni poisson, le Lima offrira des plats végétaliens (et non végétariens), de préciser M. Huertas, qui est lui-même vegan. Certains mets du menu seront ainsi modifiés… Même le ceviche pourra prendre une tournure végétalienne, dit l’interlocuteur. Ce dernier est facile à adapter, explique-t-il.

Ambiance festive et contemporaine

L’ambiance sera festive. Des artistes de musique latine, dont M. Huertas et ses amis, s’y produiront.

Dès que les consignes de la santé publique le permettront, on « va tasser les tables » et les clients auront l’occasion d’y danser, explique le copropriétaire. On pourrait même y faire du karaoké quand le tout sera possible.

Une petite scène devrait être aménagée dans l’établissement pour les spectacles.

Daniel Alejandro Huertas promet également un décor « contemporain », « pas trop chic » mais avec un petit côté tendance. Le noir, le jaune et le doré devraient y être à l’honneur. L’établissement souhaite éviter les clichés souvent associés à la décoration des restaurants latino-américains. On n’y trouvera pas de drapeau du Pérou ou encore de lamas décoratifs, dit-il à la blague.

Heures d’opération

Le restaurant devrait ouvrir ses portes du mardi au dimanche dès 11 h à minuit, pour le dîner et le souper. Après le repas du midi, il fermera ses portes quelques heures avant d’accueillir les convives du soir.

Le dimanche matin, M. Huertas prévoit ouvrir plus tôt, soit 9h, afin de servir déjeuners et brunchs péruviens.

« On sera le seul restaurant péruvien et le meilleur », conclut Daniel Alejandro Huertas, au téléphone.

El Ceviche
Le El Ceviche, sur la rue Saint-Vallier, en 2018.
Crédit photo: archives

En savoir plus sur...