Du poulet frit dans Saint-Sauveur | 29 avril 2021 | Article par Julie Rheaume

La Baraque à frites va s'installer au 334, rue Marie-de-l'Incarnation.

Crédit photo: Julie Rheaume

Du poulet frit dans Saint-Sauveur

La Baraque à frites va quitter Saint-Roch pour s'installer au 334, de la rue Marie-de l'Incarnation dès le 1er juillet afin d'offrir son poulet frit et ses frites à sa clientèle. Cet espace, qui était vacant, avait été précédemment occupé par Chez Zaza.

Publicité

Depuis environ un an, La Baraque à frites opérait à partir du restaurant Les Sales gosses de la rue Saint-Joseph, dans Saint-Roch. La date d'ouverture officielle du comptoir à poulet frit de Saint-Sauveur est prévue le 1er juillet, dit le copropriétaire Jean-François Pettigrew, mais le resto pourrait opérer avant. Le tout concordera avec la réouverture des salles à manger par les autorités sanitaires.

Les opérations de La Baraque à frites seront donc transférées au 334, de la rue Marie-de-l'Incarnation. En entretien téléphonique, Jean-François avoue qu'il ne connaissait pas beaucoup Saint-Sauveur, mais est frappé par le dynamisme du quartier, d'autant plus que le restaurant se trouve sur une artère très passante.

Le succès du kiosque sur Saint-Joseph a poussé ses artisans à offrir son propre espace à La Baraque à frites : « C'est vraiment le fun. C'est un concept qu'on a été un peu le premier à développer. Ça roule vraiment. On est content », dit-il au sujet de la popularité de son comptoir à poulet frit.

À Saint-Sauveur, la Baraque à frites servira les mets qui ont fait sa réputation. En plus, on compte proposer un menu du jour, le midi, qui variera selon les humeurs du chef.

À noter que les Sales gosses pourraient fort bien continuer d'offrir du poulet frit une fois la Baraque à frites déménagée dans Saint-Sauveur, par exemple, lorsque la rue Saint-Joseph sera piétonnière ou lors d'événements spéciaux, rassure Jean-François. Ce dernier est aussi propriétaire des Sales gosses avec Patrick Simon.

Une quinzaine de places

Une quinzaine de place assises seront disponibles au nouveau casse-croûte. La Baraque à frites sera prise en charge par la conjointe de Jean-François Pettigrew, Marie-Laurence Gagnon, qui compte une bonne expérience de la restauration.

La Baraque à frites sera fermée les lundis et mardis. Du mercredi au dimanche, elle sera ouverte de 11h30 à 20h, explique le copropriétaire. La livraison y sera toujours disponible grâce à diverses plateformes.

Longue histoire

Le 334, rue Marie-de-l'Incarnation a été précédemment occupé par Chez Zaza, établissement maintenant déménagé sur la rue du Périgord. Le casse-croûte Chez Nancy, qui n'a pas fait long feu, y avait précédemment occupé l'espace.

Auparavant, le restaurant Chantal, pour les plus vieux, et Le Super club sandwich y ont respectivement logé de longues années, entre autres établisssements.