Julio Taqueria: une pause temporaire pour mieux servir la clientèle | 25 août 2021 | Article par Julie Rheaume

Julio Taqueria, situé dans Saint-Sauveur, ferme temporairement ses portes.

Crédit photo: courtoisie, Alma Kismic

Julio Taqueria: une pause temporaire pour mieux servir la clientèle

Le restaurant Julio Taqueria, situé sur la rue Saint-Vallier Ouest, ferme temporairement ses portes jusqu'à l'automne. Le manque de main-d’œuvre a joué un rôle dans la décision des propriétaires de mettre la clé sous la porte pendant quelques semaines avant d'accueillir des travailleurs étrangers.

Publicité

En attendant d'avoir de nouveaux effectifs, le copropriétaire Vincent Thuaud a préféré prendre une pause plutôt que d'offrir une expérience de moins bonne qualité à la clientèle.

M. Thuaud et son partenaire d’affaires Jean-Baptiste Morin sont aussi copropriétaires du bar à huîtres et à cocktails jjacques, dans Saint-Roch, ainsi que de Chez Tao, sur Saint-Vallier Ouest. Ces établissements vont bien, ont une belle clientèle et sont moins visés par la pénurie de main-d’œuvre.

M. Thuaud ne voulait donc pas transférer des employés de ces deux établissements chez Julio Taqueria, ce qui aurait pu diluer l'expérience-client chez jjacques ou Chez Tao. « On ne voulait pas compromettre la qualité chez les trois restaurants », dit-il en entrevue téléphonique le 24 août, que ce soit en matière de nourriture ou de service.

Alors que Chez Tao se veut plus festif, la bouffe est la vedette chez Julio. Les mets doivent être à la hauteur des attentes des convives à chaque visite.

Travailleurs étrangers

Même s'il offre des salaires de « 20 - 21$ l'heure » (avec les pourboires) et que ces derniers sont partagés entre serveurs et employés de cuisine chez Julio, le restaurateur éprouvait de la difficulté à recruter des travailleurs pour la taqueria.

Par exemple, les tortillas sont faits maison à 6h, les jours d'ouverture. Ce n'est pas tout le monde qui souhaite se lever aux petites heures pour effectuer la tâche.

Il s'est donc tourné vers l'étranger. À la fin septembre, il accueillera des travailleurs français pour une période de deux ans. « En France, le taux de chômage est élevé. (Les gens ont) un statut précaire », dit M. Thuaud. Avec l'existence de programmes gouvernementaux permettant leur venue, les conditions sont donc gagnantes pour recruter des employés dans l'Hexagone.

Un peu plus tard, deux Mexicains, « amis de (sa) famille », se grefferont aussi à l'équipe pour deux ans. La COVID est venue retarder l'arrivée de ces travailleurs, qui était prévue plus tôt.

La présence de ces ressources assurera donc une certaine stabilité au sein de l'équipe. Un employé actuel devrait être également être de retour chez Julio à la réouverture.

Mieux rebondir

Au grand retour de l'établissement, Vincent Thuaud aimerait étendre les jours et les heures d'ouverture de Julio Taqueria. Il souhaite y servir le dîner comme le souper.

Pour lui, ce resto est un endroit « pas cher » que l'on peut fréquenter plus d'une fois par semaine.

Pendant la pause, la cuisine et son équipement profiteront aussi d'une réorganisation. Un gérant, qui faisait des semaines de « 65 heures », jouira quant à lui d'une pause bien méritée.

Julio Taqueria va donc fermer pour mieux revenir en force.

L'établissement est situé au 220, rue Saint-Vallier Ouest, dans le quartier Saint-Sauveur. Il a ouvert ses portes à l'automne 2020.