Hôpital général : mettre en lumière 400 ans d'histoire | 17 novembre 2021 | Article par Julie Rheaume

Le bâtiment de l'extérieur.

Crédit photo: courtoisie, Monastère de l’Hôpital général

Hôpital général : mettre en lumière 400 ans d'histoire

Le Monastère des Augustines de l'Hôpital général de Québec célèbre plus de 400 ans d'histoire. Plusieurs initiatives ont été mises en place afin de faire rayonner ce lieu souvent méconnu.

Denis Robitaille est chargé de projet en patrimoine culturel au Monastère de l'Hôpital général. Pour lui, le site situé à la frontière des quartiers Saint-Sauveur, Saint-Roch et Limoilou est d'une valeur exceptionnelle. Il compte parmi les sites historiques et patrimoniaux parmi les plus importants au Québec, voire au pays. Les responsables du lieu souhaitent qu'il soit mieux connu du grand public.

Publicité

Il compte 400 d'histoire. On y retrouve notamment le cimetière de la guerre de Sept Ans. Les restes du marquis de Montcalm et Louis Hébert, premier colon de la Nouvelle-France, y reposent. L'endroit a peu changé au fil des ans. Il a été épargné par la guerre et les bombardements au 18e siècle.

À la frontière de trois quartiers centraux, ce lieu devrait être « une fierté » pour leurs habitants en raison de son patrimoine et son histoire, selon M. Robitaille. Même le parc Victoria a un lien avec les Augustines. Le terrain appartenait aux religieuses, qui l'ont cédé pour créer ce vaste espace vert inauguré en 1897.

Anniversaire

Le Monastère aurait fêté officiellement ses 400 ans l'an dernier. Or la pandémie est venue jouer les troubles-fêtes. L'été, des visites guidées étaient jadis disponibles. Ces dernières furent suspendues en raison de la crise sanitaire en 2020 et 2021. M. Robitaille souhaitent que les visites puissent reprendre dès que les circonstances le permettront.

Quelque 72 religieuses de diverses congrégations habitent toujours au Monastère. De plus, sur le site, on trouve le Centre d'hébergement Hôpital général du CIUSSSCN, qui accueille des aînés. Généralement inaccessible au grand public, c'est donc un endroit privé qui garde son lot de mystère.

Toutefois, de nombreuses initiatives ont été mises en place pour profiter de ce lieu extraordinaire de façon virtuelle et lui permettre de briller.

Visites virtuelles

Un audioguide qui permet de connaître l'histoire de l'Hôpital général est accessible de trois façons. Au 260, boulevard Langelier, un panneau explicatif présente un code QR pour écouter les capsules audio et s'imprégner du lieu.

On peut aussi télécharger les capsules d'avance et les écouter sur place. Il est également possible de les écouter peu importe où l'on se trouve.

Sur internet, on peut s'adonner à une visite virtuelle des lieux et en apprendre davantage sur leur histoire.

De plus, dans le cadre de l'initiative Québec se souvient, les 400 ans de présence à l'Hôpital général seront soulignés dans un documentaire accessible à partir du 15 décembre. Ce dernier comptera Denis Robitaille comme invité spécial et Luc Nicole-Labrie comme historien invité.

Monastère de l’Hôpital général
Une vue de l'intérieur.
Crédit photo: courtoisie, Daniel Abel