Halte Charest : feu vert tiède pour un projet « pas sexy » conforme à l'usage | 18 juin 2021 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Luc Tremblay

Halte Charest : feu vert tiède pour un projet « pas sexy » conforme à l'usage

Le conseil de quartier de Saint-Sauveur accueillait mercredi soir une demande d’opinion concernant le 735 boulevard Charest Ouest. Bien que des voix aient déploré l’arrivée d’une nouvelle station-service, la consultation portait exclusivement sur certains éléments d’aménagement du projet. À ceux-ci, le conseil de quartier s’est montré en majorité favorable, tout en exprimant de fortes préoccupations pour l'avenir et la circulation.

Publicité

Sur le site bordé par le boulevard Charest Ouest, les rues Anna et Marie-Louise, on retrouvait auparavant un garage de mécanique. Le bâtiment, démoli en 2019, était dérogatoire par sa hauteur, sa superficie et son occupation au sol inférieures à ce que prévoyait le règlement.

Pour l’implantation du futur bâtiment, les dérogations demandées sont notamment de faire passer de 9 à 7 mètres l’exigence de hauteur et de 40 % à 17 % l’occupation minimale au sol. Le projet de station-service avec dépanneur pourrait difficilement faire mieux en termes d’occupation au sol, vu l’espace nécessaire pour les pompes à essence et la circulation des véhicules, fait-on valoir dans la documentation afférente à la consultation. Ses 17,2 % comme ses 7,8 mètres de hauteur constituent une amélioration par rapport à l’ancien garage de mécanique, qui comptait 11,8 % d’occupation au sol et 5 mètres de hauteur, peut-on lire dans la documentation.

En raison de la forme en L du terrain, l’implantation du futur bâtiment nécessite une réduction de la marge latérale exigée, ainsi que du dégagement prévu pour les cases de stationnement. Il est aussi demandé de réduire les exigences de bande verte de 4,5 mètres de large le long des lignes avant du terrain et d’« un arbre à tous les 8 mètres, le long d’une ligne latérale ». Les mesures de végétalisation prévues au projet lui permettront d'atteindre 15 % d'aire verte, soit 5 % de plus que le minimum de 10 % exigé.

L’usage de poste à carburant avec dépanneur est déjà permis sur le site en question. La demande d’opinion au conseil de quartier, comme la consultation en ligne qui prenait fin mercredi, portait exclusivement sur la superficie et la hauteur du bâtiment, le stationnement, la réduction des marges latérales, le pourcentage d’aire verte et d’occupation au sol.

Image présentée au conseil de quartier de Saint-Sauveur le 16 juin.
Crédit photo: Luc Tremblay

Verdissement : des efforts soulignés

On retrouvera des végétaux sur un mur et sur la marquise (toit vert) ainsi qu’une clôture de la future station d'essence avec dépanneur. Deux conifères, six feuillus, des arbustes, des vivaces, des graminées et grimpantes font partie du plan, a énuméré l’architecte Luc Tremblay. En l’absence du promoteur, Halte Charest inc., il a répondu aux questions de l’assemblée à la suite de la présentation par l’urbaniste de la Ville de Québec Sergio Avellan.

Tout en concédant qu’un projet de poste à carburant avec dépanneur n’est « pas sexy pour le quartier », le conseiller indépendant du district Pierre-Luc Lachance s’est montré confiant en une « volonté de changement de paradigme, à terme » qui pourrait amener avec le temps des services pour les véhicules électriques, par exemple. Il a salué les efforts consentis par le concepteur pour intégrer au projet une diversité de mesures de verdissement, comme l'ont fait à leur tour plusieurs personnes qui se sont exprimées mercredi soir.

La pérennité

Pour les administrateurs du conseil de quartier et d’autres citoyens présents, les efforts de verdissement dans le projet de Halte Charest inc., bien qu’appréciés, soulevaient des inquiétudes. Était-on conscient qu’un arbre seul ne survivrait pas? Serait-on en mesure d’assurer l’entretien nécessaire de ces végétaux? Si dans quelques années la toiture coulait et nécessitait d'importants travaux, sacrifierait-on la marquise verte pour économiser? Ces questions ont été posées.

On s'est aussi inquiété des impacts de l’arrivée d'une nouvelle station d’essence pour les terrains autour du 735 Charest Ouest et pour la station-service existante à proximité. Verra-t-on des terrains voisins achetés pour ajouter des stationnements? Si l’arrivée d’une nouvelle station d’essence entraînait la fermeture d'une autre, y aurait-il un nouveau lot d’ancienne station-service à l’abandon pour des années dans le quartier?

L’accès au site et la circulation automobile autour de la future station-service assortie d'un dépanneur ont été soulevés dans plusieurs commentaires. De fréquents short cuts de véhicules émergeant du centre commercial à l'angle Charest Ouest-Marie-de-l'Incarnation et de stationnements voisins ont été évoqués. Au moment de se prononcer, après avoir entendu les interventions sur la place de l'automobile dans le quartier, les administrateurs du conseil de quartier ont insisté sur leurs préoccupations concernant la circulation. La demande d'opinion s'est soldée par cinq votes en faveur des dérogations proposées pour les aménagements, un contre après hésitations et une abstention.

En savoir plus sur...