De l’autre côté de la porte de « La Shop » | 11 avril 2021 | Article par Carole Beausoleil

L’ancienne « Shop », coin rues Saint-Joseph Ouest et Hermine. 3 avril 2021.

Crédit photo: Carole Beausoleil

De l’autre côté de la porte de « La Shop »

Quelque quinze ans après le changement de propriétaire, j’entre à l’intérieur de « La Shop », comme mon oncle l’appelait.

Publicité

Là (voir l’article précédent), il faisait l’achat et le tri à l’unité dans le commerce familial de récupération et de recyclage à grande échelle de chiffons, de papier, de carton, de métal et de verre, fondé en 1897. Le tout était souvent transporté, par la suite, ailleurs, dans un entrepôt surnommé « le Garage », rue Saint-Ignace, où se trouvait une presse pour baller le carton, de même qu’un système mécanisé de lavage de bouteilles pour récupérer le verre.

Dans le quartier Saint-Sauveur et la ville de Québec, les Beaulieu étaient les précurseurs des services de récupération, de transport et de vente de ce que l’on appelait alors « rebuts » – et que l’on désigne de nos jours comme des matières recyclables –, à une période où les autorités, autant la Ville que le gouvernement, ne se préoccupaient ni ne s’occupaient de la question.

Un pas de l’autre côté de la porte… Un décor ancien, bien palpable, où je me sens rapidement
transportée dans un autre temps, à une autre époque, en plein centre-ville, à la jonction de
quelques rues. Mon regard se pose sur la porte en bois et sur le plafond. Par endroits, des
poutres noircies, témoins endeuillés d’un incendie qui a heureusement été maîtrisé à temps,
depuis des décennies, m’a confié mon cousin.

Aussi, le nouveau propriétaire des lieux, Serge Houde, maçon, sculpteur, me montre un coffret-
cadre dans lequel il a savamment disposé une trentaine d’objets hétéroclites trouvés dans la
terre lors de la restauration des lieux : un morceau de poupée, un buste, un bouchon de
Boswell, des médailles, des jetons, des statuettes, des pipes, des ustensiles, des pots…

Enfin, suspendue à deux crochets, une petite licence qui affiche le mot « chiffonnier » accompagné du numéro et de Québec 1966.

Tous ces objets récupérés ici, les témoins… du temps qui passe.