30 bougies pour le Pignon Bleu | 24 février 2021 | Article par Julie Rheaume

À l'occasion du 30e anniversaire du Pignon Bleu, la chef formatrice, Sonia Roy (au centre), et la directrice générale Roseline Roussel (à droite) ont distribué des biscuits aux enfants qui fréquentent l'organisme, le 23 février.

Crédit photo: courtoisie

30 bougies pour le Pignon Bleu

L'organisme le Pignon Bleu, qui contribue à la sécurité alimentaire des enfants et des familles de la ville de Québec, a officiellement lancé les célébrations de son 30e anniversaire. Plusieurs activités sont prévues pour l'occasion.

Publicité

Le Pignon Bleu a pris racine en 1991 à la suite d'une étude du CLSC qui faisait état d'un problème criant chez des enfants issus des quartiers les plus défavorisés de Québec : celui de la faim. Plusieurs arrivaient à l'école le ventre vide.

De fil en aiguille, la Popote des trois pignons est née. Des bénévoles se réunissaient alors deux fois par semaine dans les cuisines de l'Hôpital général, en Basse-Ville, afin de préparer des collations pour les jeunes, raconte la directrice générale du Pignon Bleu, Roseline Roussel.

Le Pignon Bleu a ensuite vu le jour sous son nom actuel, dans le quartier Saint-Sauveur, un peu plus tard.

Anniversaire

Pignon bleu
Roseline Roussel, directrice générale du Pignon bleu, et Daniel Roussel, président de l'organisme, le 23 février.
Crédit photo: capture d'écran Facebook

Le lancement officiel des activités du 30e anniversaire a eu lieu lors d'une conférence de presse diffusée sur Facebook, le 23 février. Roseline Roussel et le président du conseil d'administration du Pignon Bleu, Daniel Roussel (pas de lien de parenté), y ont pris la parole.

En mars, l'organisme prévoit une campagne majeure de financement. En juin, son Assemblée générale prendra quant à elle les couleurs du 30e anniversaire. Le Pignon Bleu aimerait bien tenir cette réunion en mode présentiel, mais pourrait avoir à la faire de manière virtuelle en raison des consignes sanitaires qui seront en vigueur. « On a deux scénarios », lance Mme Roussel, au téléphone, après le point de presse.

Question de mieux s'ajuster aux circonstances, la programmation complète du 30e anniversaire, pour la période d’octobre 2021 à février 2022, sera quant à elle dévoilée en septembre.

Sécurité alimentaire

L'aide alimentaire se fait désormais sous plusieurs volets. Le Pignon Bleu propose notamment un restaurant populaire dédié aux enfants et aux familles à faible revenu de la Basse-Ville. Celui-ci offre des repas sains et nutritifs à un coût minime dans ses locaux de Saint-Sauveur.

La ressource distribue également des collations et collations-déjeuner dans des établissements scolaires et, l'été, dans des camps de jour.

Un nouveau service de traiteur scolaire est aussi disponible dans cinq écoles situées dans Saint-Roch, Saint-Sauveur et Limoilou. Les jeunes qui fréquentent le service de garde le midi peuvent se procurer un lunch à un prix qui reflète la capacité de payer de leurs parents. Ces derniers peuvent ainsi verser la somme de 1 à 10 $ par repas, selon leurs moyens.

« Tous les élèves qui fréquentent les services de garde y ont accès, mais le choix reste à la discrétion des parents », dit Roseline Roussel. Certains jeunes bénéficient ainsi de ce service alors que d'autres apportent leur dîner.

Éventuellement, le Pignon Bleu aimerait étendre cette initiative à un plus grand nombre d'écoles, selon la directrice générale.

Ateliers de cuisine, dépannage alimentaire et cuisine collective sont aussi offerts par l'organisme, entre autres services.

Besoins croissants

Trente ans après sa fondation, le Pignon Bleu a plus que jamais sa raison d'être. Les besoins, la pauvreté et l'insécurité alimentaire ont augmenté de manière importante au fil des ans, note Roseline Roussel.

« On se rend compte qu'après 30 ans, on a encore du travail à faire (…). Notre place est toujours là », soutient la directrice générale au sujet de la mission première du Pignon Bleu.

L'organisme souhaite notamment étendre ses services à un plus grand nombre d'écoles sur le territoire de la ville de Québec, d'où l'importance de sa prochaine campagne de financement.

Autres volets

Outre contribuer à la sécurité alimentaire des enfants et des familles, le Pignon Bleu propose aussi plusieurs activités éducatives, activités parascolaires, accueil et soutien à sa clientèle.

L'organisme a également comme objectifs de soutenir leur développement et de contribuer à la formation et à l’insertion au travail des personnes sans emploi. Elle forme environ 25 aides-cuisiniers chaque année, d'après la directrice générale.

En quelques chiffres

Au total, le Pignon Bleu dessert actuellement 8000 enfants par année, dont la moitié est issue de l'immigration, dit Mme Roussel.

L'organisme concocte plus d'un million de collations et de collations-déjeuner par année distribuées dans 17 écoles.

Depuis 1991, le Pignon Bleu a :

  • préparé plus de 15 millions de collations santé qui ont été distribuées à plus de 30 000 enfants inscrits dans 17 écoles primaires et 21 camps de jour, afin d’assurer à chaque enfant une alimentation minimale qui lui permet de suivre les activités et de participer dans les meilleures conditions;
  • servi à son Resto-pop 500 000 repas santé pour près de 3000 familles à faible revenu, dans une perspective de sécurité et d’éducation alimentaires;
  • offert plus de 200 jours d’activités éducatives par année à 3000 enfants différents;
  • permis à plus de 800 personnes sans emploi d’intégrer le marché du travail.

Pour en savoir davantage sur l'organisme, consultez le site web du Pignon Bleu.

En savoir plus sur...