Un parc du Bas Bijou prend des couleurs | 18 juin 2020 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Suzie Genest

Un parc du Bas Bijou prend des couleurs

Le parc voisin du Centre communautaire Édouard-Lavergne arbore depuis quelques jours de nouvelles couleurs, grâce à des résidents du secteur du « Bas Bijou » du quartier Saint-Sauveur.

Publicité

La mobilisation du voisinage en question ne date pas d’hier. Il y a quelques années déjà que s’y tiennent des activités pour la Fête des voisins, et un comité a pris forme pour rafraîchir son milieu de vie. Le petit parc voisin du Centre communautaire Édouard-Lavergne, fréquenté par beaucoup de familles ayant des jeunes enfants ainsi que par le CPE situé dans le centre, a particulièrement attiré son attention. Des membres du comité avaient présenté leurs idées au conseil de quartier de Saint-Sauveur vers le début 2019.

Au début 2020, un sondage en ligne a circulé pour recueillir l’appui d’autres résident.e.s du quartier concernant une proposition d’aménagement du comité du Bas Bijou. Il y était entre autres question de planter quelques grands arbres pour ajouter de l’ombre au parc.

On y évoquait aussi l’idée de créer un petit îlot de fraîcheur sur une section du stationnement derrière, moins utilisé l’été, avec des plantes et « du mobilier convivial et intergénérationnel ». Cette partie du projet n’a pas gagné la faveur de la Ville de Québec, qui par ailleurs a invité le comité du Bas Bijou à soumettre une proposition au programme des Places éphémères. Or il aurait pour cela fallu qu’un organisme légalement constitué en soit le porteur. Le comité du Bas Bijou a gagné l’appui de plusieurs organismes du secteur avec le projet, mais il est un groupe informel de résident.e.s.

Aménagement plan B

Le comité du Bas Bijou, fort de sa débrouillardise et d’un montant discrétionnaire consenti par la députée de Taschereau Catherine Dorion, a donc ajusté son plan d’aménagement. Des bacs issus du mobilier de la défunte Promenade Saint-Vallier ont été récupérés pour être installés dans le petit parc; on y verra peu à peu apparaître des végétaux. S’y sont ajoutés des bancs, provenant également de l’ancienne Promenade, dont un seul du côté du stationnement. Deux arbres ont aussi été plantés dans les plates-bandes du parc, du côté de la rue Arago Ouest. « Ça va continuer d’évoluer durant l’été », a expliqué Marie-Noëlle Béland, du comité du Bas-Bijou.

Le comité a pu compter sur un allié pour ajouter de la couleur sur le muret-banc séparant la plate-bande de l’espace de jeu : Phelipe Soldevila. Sortant de sa pratique habituelle, voire de sa zone de confort – a-t-il insisté lors de notre visite dimanche dernier – le muraliste s’est prêté au jeu de dessiner comme un enfant. S’il a relevé ce défi, c’est en particulier pour l’un des petits qui fréquentent ce parc, le fils d’un de ses amis d’enfance, a-t-il précisé.

En savoir plus sur...