Une résidente met en valeur le patrimoine du quartier | 30 juin 2020 | Article par Amélie Légaré

Crédit photo: Maryse Nobréga

Une résidente met en valeur le patrimoine du quartier

Muséologue et ethnologue de formation, Claire Dumoulin a voulu donner suite au Forum sur l’accessibilité de la culture du Comité de citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur en 2018. Avec leur collaboration, elle a décidé d’utiliser ses forces et son expérience afin de réaliser un documentaire sonore sur le quartier intitulé « Habiter Saint-Sauveur ». Lancé aujourd’hui, le premier épisode porte sur le patrimoine bâti.

La résidente du quartier a écouté les commentaires des gens présents à ce forum sur la culture. « Il y a eu beaucoup, dans les interventions des participants, un désir d’entendre la parole des aînés, d’en apprendre sur le patrimoine de Saint-Sauveur, sur l’histoire du quartier. C’est parti de là », précise Claire Dumoulin. « Un balado, ça m’interpellait. Je le vois comme une exposition. En muséologie, on met en valeur des contenus captivants. »

Un travail de longue haleine

Afin de réaliser son projet, elle a ensuite recueilli de nombreux témoignages afin de retracer l’histoire et les changements sociologiques du quartier. L’hiver dernier, des groupes de discussion lui ont permis d’identifier un réel intérêt pour le patrimoine bâti et le cas du Centre Durocher. C’est cet angle qui a permis d’alimenter le premier épisode, en plus de parler de la trame urbaine et des maisons ouvrières, comme une maison rénovée de manière exemplaire sur la rue Arago. De nombreux autres sujets sont abordés, incluant la réalité de travailler dans un lieu patrimonial.

« C’est un lieu qui doit être mis aux normes, il faut faire des compromis, il faut être créatif et il y a des traces encore de l’histoire », ajoute la spécialiste.

Claire Dumoulin a pu compter sur la collaboration du Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur pour l’accès aux archives et d’une bourse dans le cadre du programme Première Ovation de la Ville de Québec pour la relève en patrimoine. Elle a également obtenu du mentorat de la part d’Avatar et de Magnéto à Montréal. La station CKIA diffusera son balado, qui sera également disponible sur toutes les plateformes (ex. Spotify, Google, iTunes).

« Je suis contente, car j’ai interrogé des gens, j’ai fait des recherches dans des centres d’archives. J’ai quand même mis beaucoup d’énergie là-dedans et je suis vraiment heureuse de pouvoir enfin le partager », confie Claire.

Du contenu à portée de main

Les deux autres épisodes portant sur la végétation et le caractère social du quartier sont pratiquement terminés, mais seront dévoilés ultérieurement. Claire souhaite obtenir un rayonnement local, mais également dépasser les frontières du quartier avec cette série.

« Il y a quelque chose de particulier à Saint-Sauveur, mais c’est sûr que d’autres quartiers ouvriers comme à Sherbrooke, à Trois-Rivières ou à Montréal peuvent se reconnaître un peu dans ce portrait du patrimoine. La question que je pose, c’est qu’est-ce qu’on transmet aux autres générations », conclut-elle.

Pour écouter le premier balado de la série « Habiter Saint-Sauveur », cliquez ici.