Le Pro-Am Gagné-Bergeron récolte 129 500 $ pour les enfants | 26 novembre 2020 | Article par Julie Rheaume

Un équipe de cyclistes du Pignon Bleu en compagnie (en arrière-plan) d’Alain Rioux,  responsable du comité d’organisation du Pro-Am Gagné-Bergeron, et Roseline Roussel, directrice générale du Pignon Bleu, l’été dernier.

Crédit photo: Gracieuseté Pignon Bleu

Le Pro-Am Gagné-Bergeron récolte 129 500 $ pour les enfants

Le Défi-Vélo et l’encan en ligne du Pro-Am Gagné-Bergeron ont permis de récolter en tout 129 500 $, qui seront versés à quatre organismes actifs auprès des enfants de Québec, dont le Pignon Bleu dans Saint-Sauveur.

Publicité

Avec quelque 50 prix aux enchères, l’encan en ligne a permis en août dernier de recueillir 37 000 $. De plus, dans le cadre du Défi-vélo pendant l’été, une trentaine d’équipes de cyclistes ont parcouru ensemble près de 3000 km, pour récolter 92 500 $. C’est à la mi-novembre qu’a eu lieu le dévoilement officiel du montant total de 129 500 $.

En plus du Pignon Bleu, la Fondation Maurice Tanguay, Leucan et la Fondation Philippe Boucher bénéficieront à parts égales des montants recueillis.

Circonstances différentes

Le Pro-Am Gagné-Bergeron est d’abord une activité de financement, co-présidée par Simon Gagné, qui a notamment évolué avec les Flyers, et Patrice Bergeron, des Bruins. Au cœur de l’activité, un match de hockey auquel participent bénévolement des joueurs professionnels de la LNH et des joueurs amateurs de la grande région de Québec. L’activité a récolté tout près de deux millions $ depuis ses débuts.

Lors de la mise en plan de l’événement en 2009, les organisateurs avaient recueilli 40 000 $. En 2019,au Centre Vidéotron, le Pro-Am a permis d’amasser 450 000 $, note Alain Rioux, responsable du comité d’organisation du Pro-Am Gagné-Bergeron, en entrevue téléphonique le 25 novembre. Au fil des ans, l’aventure a pris beaucoup d’expansion. « On n’a pas cessé de grossir », fait-il remarquer.

Les activités de 2020 n’ont permis d’amasser que 129 500 $, une baisse importante par rapport à 2019. En dépit des circonstances actuelles, les organisateurs ne se laissent pas abattre.  Pandémie oblige, « tout a été annulé cette année : le Festival d’été, les tournois de golf, les cocktails-bénéfice. On s’est donc demandé comment on pourrait faire pour amasser de l’argent en respectant les règles sanitaires », rappelle Alain Rioux.

L’idée d’un encan en ligne, au cours duquel on pouvait miser sur des objets offerts par des hockeyeurs et d’autres athlètes, comme Félix Auger-Aliassime ou Bianca Andreescu, ainsi que des billets pour des matchs de la LNH, a donc germé. Le Défi-vélo est venu compléter les activités de financement pour 2020.

Un plan B pour 2021?

En août 2021, alors que devrait se tenir une prochaine édition du Pro-Am Gagné-Bergeron, on ignore si la crise de la COVID-19 fera toujours rage et s’il faudra encore se plier à certaines consignes sanitaires.

La Ligue nationale de hockey vise janvier 2021 pour commencer sa nouvelle saison. En août, les joueurs de LNH devront-ils toujours vivre et jouer dans une « bulle » comme c’était le cas cette dernière fin de saison? Pourront-ils voyager? Bien des questions restent en suspens.

Les responsables du Pro-Am songent donc à un « plan B »  pour 2021, selon Alain Rioux. « Il reste de l’eau à couler sous les ponts », dit-il, avant de décider de la tenue de ce grand match de hockey-bénéfice en 2021. « On va travailler sur des activités de remplacement », ajoute-t-il.

À cette fin, les organisateurs devraient se réunir par visioconférence en janvier.

En savoir plus sur...