De la musique sur le balcon pour réchauffer les coeurs | 30 mars 2020 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

De la musique sur le balcon pour réchauffer les coeurs

« Ça va bien aller », tel est le nouveau slogan adopté par nombre de Québécois ces dernières semaines. L’heure est au confinement pour lutter contre le coronavirus, mais on voit aussi apparaître de belles initiatives, comme une pluie d’arcs-en-ciel dessinés et collés aux fenêtres des maisons et de la musique en direct. C’est le cas de la famille Fiset.

Chaque soir, à 20 h, les membres de la famille chantent de leur balcon, sur la rue Châteauguay à l’angle de la rue Signaï. « J’ai vu les Italiens qui chantaient de leur balcon. Maintenant que c’est à notre tour de vivre le confinement, on s’est dit qu’on allait mettre de la couleur et du petit bonheur dans le quartier. Mes enfants choisissent leur chanson, la pratiquent et l’annoncent sur Youtube. On veut faire sortir les gens dehors, tout en les faisant garder leurs distances », a expliqué Marie-Ève Gauvreau, mère de Maya, Charles et Blanche Fiset.

« On a commencé avec Dégénérations (Mes Aïeux), ensuite On écrit sur les murs (Kids United) et Coton Ouaté (Bleu Jeans Bleu). Ça fait oublier pendant un instant la pandémie », a exprimé Charles Fiset, portant joyeusement des pantoufles de licorne et ayant sa chaîne Youtube. Lors du passage de MonSaintSauveur, la famille a chanté avec enthousiasme For me Formidable de Charles Aznavour. « Demain (vendredi le 27 mars), on va faire Mon atlas de Damien Robitaille », a annoncé la plus jeune, Blanche Fiset.

C’est une manière d’apporter un peu de la joie dans le quartier et dans ce foyer, malgré les incertitudes liées à la COVID-19. Les enfants ont également garni les fenêtres de leur logement de dessins de tout type et d’arcs-en-ciel.

« On chante notre pièce entre 19 h 55 et 20 h 05, et selon le nombre de personnes qu’il y a dans la rue, on la refait! On veut que les gens sortent sur leur galerie, on veut voir le quartier se réveiller une fois par jour », conclut la mère de famille du quartier Saint-Sauveur, qui a annoncé son initiative dans le groupe Facebook Quartier St-Sauveur: son Histoire, ses habitants…