Construction St-Pierre Roseberry : mise à jour de récents projets dans Saint-Sauveur | 22 décembre 2020 | Article par Jean Cazes

Le Ozias, bientôt érigé sur la rue de l'Aqueduc.

Crédit photo: Quinzhee / Étienne Dumas Artiste 2D

Construction St-Pierre Roseberry : mise à jour de récents projets dans Saint-Sauveur

Construction St-Pierre Roseberry consolide sa présence en basse-ville avec ses immeubles de quelques unités de logements de type « maisons de ville » qui depuis 2009, voient le jour principalement dans les quartiers Saint-Sauveur et Limoilou.

Publicité

Œuvres de l'architecte-maison Guillaume Fafard (Quinzhee), les projets de Construction St-Pierre Roseberry ont souvent fait l'objet de nos reportages, à l'exemple de Chez Bayard, complété au printemps 2019. Accueilli très favorablement lors de sa présentation publique, cet immeuble de 20 unités avec espace commercial se démarque toutefois de la plupart des plus petits gabarits de l'entreprise, à l'exemple des plus récents évoqués dans cette mise à jour.

Derniers projets réalisés, en cours ou à venir

Le Jenny, coin Arago et De Mazenod. 25 octobre 2020.

Pour faire suite à notre entretien téléphonique avec la vice-présidente service et développement de Construction St-Pierre Roseberry, Karine St-Pierre, nous avons retenus six projets dont les unités, pour la majorité comme observée dans le passé, « trouvent preneurs bien avant leur construction », fait-elle remarquer.

De ce nombre, trois immeubles avec terrasse sur le toit pour un total de 19 unités ont été complétés cette année.

Les Trois Petits cochons : ce projet de trois logements de trois chambres à coucher a été livré sur la rue Dollard en février dernier. Les Rouquines : terminé en avril sur la rue Saint-Ignace, l'édifice comprend huit unités dont une pouvant offrir cinq chambres à coucher. Pour sa part, Le Jenny  est un autre projet de huit logis de diverses grandeurs, doté d'une cour arrière et localisé au coin des rues Arago et De Mazenod.

À ces projets s'ajouteront les trois suivants une fois construits l'été prochain.

Le Charles : dans le secteur Notre-Dame-de-Pitié, les travaux de construction de cet immeuble ont débuté en novembre dernier sur la rue Gamelin. Il s'agit d'un ensemble de 12 logements locatifs incluant quatre grandes unités sur deux étages. Sur la rue Boisseau, Le Damien, aussi en construction, offrira une fois livré en avril 2020 trois maisons de 3-4 chambres à coucher partageant une grande terrasse sur le toit. Enfin, Le Ozias (image de l'en-tête) sera mis en chantier en janvier au 495, rue de l'Aqueduc. Des dix unités sur deux niveaux de l'immeuble, neufs sont déjà vendues, précise Karine St-Pierre. «Les résidents bénéficieront d'un espace de bureau pour le télétravail, d'une terrasse sur le toit et d'une arrière-cour ».

La vice-présidente de Construction St-Pierre Roseberry avance que ce dernier projet s'inscrit dans la proposition d'étudiants en architecture de l'Université Laval d’utiliser la rue de l’Aqueduc pour restructurer de nouveaux milieux de vie au centre-ville.

Une récompense de l'APCHQ

En octobre dernier, l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a décerné à Construction St-Pierre Roseberry le Galon de la semaine, première édition, catégorie Habitation repensée : il s'agit d'un « nouvel événement 100 % virtuel ayant pour objectif de mettre en valeur les réalisations entrepreneuriales humaines, innovantes et environnementales des entreprises en habitation et construction de la grande région de Québec», a précisé l'organisme par voie de communiqué.

En lien avec cet événement, Karine St-Pierre résume dans cette vidéo l'histoire de Construction St-Pierre Roseberry et les défis que l'entreprise doit relever pour mener à bien, dans la trame urbaine de la basse-ville, ses projets de type « maisons de ville » souvent à deux ou trois paliers et très fenestrés.

Rappelons enfin que plusieurs réalisations de Construction St-Pierre Roseberry ont dans le passé retenu l'attention du jury lors des Mérites d’architecture de la Ville. Le projet C4, complété en 2016, en est un bel exemple dans le quartier Saint-Sauveur.

En savoir plus sur...