Des <em>Trésors cachés de Charlevoix</em> dans Saint-Sauveur | 11 mai 2019 | Article par Jason Duval

Crédit photo: Gilles Boudreault

Des Trésors cachés de Charlevoix dans Saint-Sauveur

Du 10 au 19 mai, les amateurs d’art sont invités chez l’artiste Gilles Boudreault afin de voir sa nouvelle exposition, Des Trésors cachés de Charlevoix, une série de toiles à l’huile ayant comme sujet les beautés de Charlevoix. 

C’est l’une des rares occasions de voir les toiles de l’artiste Gilles Boudreault, maintenant à la retraite, qui a repris ses pinceaux pour entreprendre cette série. Il la présente avec beaucoup d’émotion, après plusieurs années à combattre la maladie, dans un lieu extraordinaire : sa maison datant de 1896, qu’il a achetée en 2002 et entièrement retapée, une véritable œuvre d’art en soi.

Ce sont plus de 100 œuvres peintes qui se retrouvent un peu partout dans la demeure de Gilles Boudreault. L’exposition montre les paysages saisissants de la région de Charlevoix, dans des couleurs estivales éclatantes et aux premières lueurs du matin brumeux. Des moments captés sur un petit bout de papier, lors de randonnées en canot sur l’un des 200 lacs qu’abrite le région.

La majorité des oeuvres ont été peintes cette année. Elles possèdent toutes leur petite histoire, racontée avec beaucoup d’émotion par l’artiste. On sent dans ces Trésors cachés de Charlevoix son attachement particulier à cette région, fort touristique, qui rayonne à l’international.

Un artiste prolifique

Gilles Boudreault, dans différents formats de toiles, confirme dans cette nouvelle série son talent d’autodidacte. Il s’est permis d’essayer plusieurs techniques et médiums : sculpture, poterie, toiles mises en valeur dans des cadres qu’il crée lui-même. C’est peut-être l’un des artistes les plus prolifiques de la ville de Québec.

Au cours des années 1980, Boudreault a exposé à plusieurs reprises ses sculptures et poteries, attirant chaque fois les curieux. L’artiste s’est spécialisé dans les œuvres extérieures, représentant l’une de ses passions : le plein air. Entre bateaux et phares peints à l’acrylique ou à l’huile se retrouvent, aussi, quelques joueurs de hockey. Des œuvres variées, qui plaisent encore et toujours aux amateurs.

Ce n’est pas la gloire que recherche cet homme, qui a travaillé au Salon des métiers d’art pendant plusieurs décennies. Gilles Boudreault a toujours peint et sculpté pour son plaisir. Par amour pour l’art.

Gilles Boudreault ouvre ses portes de 17 h à 21 h tous les jours jusqu’au 19 mai, chez lui au 267 Saint-Vallier Ouest pour l’exposition Des Trésors de Charlevoix.