Remue-méninges pour verdir Saint-Vallier Ouest | 27 novembre 2019 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

Remue-méninges pour verdir Saint-Vallier Ouest

Après l’annonce récente de l’administration Labeaume sur la rue Saint-Vallier Ouest, qui sera plus verte et conviviale dès 2020, les citoyens ont été invités à fournir des propositions pour bonifier les points névralgiques déjà identifiés par la Ville de Québec, mardi soir, lors d’un atelier de discussion. Et à rêver aussi un peu.

« Pour l’instant, le budget n’a pas été encore déterminé. On est en mode « rêve »! », a lancé le conseiller municipal de Saint-Roch–Saint-Sauveur, Pierre-Luc Lachance, flanqué de sa consoeur Suzanne Verreault, présidente de la Commission d’urbanisme et de conservation de Québec, et d’une dizaine de professionnels de la Ville de Québec en urbanisme, environnement et architecture. M. Lachance voulait laisser les coudées franches à la cinquantaine de citoyens venus s’exprimer sur le verdissement.

Toutefois, un budget partagé de 700 000 $ est alloué pour le verdissement de Saint-Vallier Ouest et celui de l’Avenue Maguire. La répartition des fonds sera déterminée ultérieurement, selon les projets soumis. D’ailleurs, une séance de remue-méninges aura également lieu avec les citoyens dans le quartier de Sillery.

Réfection en 2022

Bien que l’administration Labeaume souhaite amorcer le verdissement de la rue Saint-Vallier Ouest dès 2020 (entre Marie-de-l’Incarnation et le boulevard Charest), ce n’est qu’à partir de 2022 que les réaménagements structurels seront réalisés. « On veut donner un signal fort au quartier, avant de procéder au réaménagement de la rue Saint-Vallier Ouest », a mentionné M. Lachance.

La rue Saint-Vallier Ouest.
Crédit photo: Jean Cazes

La problématique de l’argile du frêne, ayant atteint un niveau épidémique dans le quartier, où 124 arbres ont été abattus, entraîne l’administration Labeaume à agir plus tôt que trop tard.

« Ça a un impact majeur sur la canopée et la qualité de vie des citoyens. On veut en profiter pour diversifier la forêt urbaine. Dès 2020, 100 arbres seront plantés, et les 24 autres plus tard en raison de contraintes d’aménagement ou de boîtes de plantation », a précisé Jérôme Picard, conseiller en environnement à la Ville de Québec.

Stationnements et écrans végétaux

Les stationnements ont été abondamment mentionnés chez les citoyens, souhaitant une diminution ou du moins une meilleure harmonisation architecturale avec des murs végétaux. Alors que certains proposent un mur végétalisé et de l’art urbain le long du potentiel stationnement étagé sur Saint-Vallier coin Carillon, d’autres souhaitent une diminution, voire la disparition des stationnements du magasin Latulippe.

« On peut intervenir de multiples manières. On pourrait aménager un nouveau « square » qui inclurait deux stationnements du Latulippe, dans un esprit de réaménagement urbain. Il y a d’autres stationnements à proximité qui peuvent répondre aux besoins », a évalué Sylvain Simoneau, président du conseil de quartier de Saint-Sauveur, venu comme citoyen.

Il a aussi été question de ramener les placettes temporaires devant le pub Chez Girard et le parc Durocher, d’ajouter des pochettes de verdure pour améliorer la sécurité routière et de conserver l’aspect multiusage du parc Durocher, sans ajouter trop d’arbres.

Quand à l’entrée Saint-Vallier Ouest, coin boulevard Charest, une équipe de citoyens a proposé de créer une micro-forêt, alors qu’une autre a suggéré l’aménagement de buttes avec des bosquets.

Enfin, Jérémie Fuller, du Jour de la terre, a invité les citoyens et commerçants à soumettre d’ici juin 2020 des projets de verdissement dans le cadre de Demain la forêt, afin d’augmenter la canopée du quartier. Les projets retenus — devant être sur le territoire de la Ville de Québec — pourront recevoir une subvention à jusqu’à hauteur de 80 % du coût total.

Principaux lieux de verdissement à venir

1) Entrée de la rue Saint-Vallier Ouest (angle Marie-de-l’Incarnation)

2) Espace Saint-So (coin Bigaouette)

3) Parc Durocher

4) Place du Printemps-1918 (devant l’Oasis Saint-Vallier)

5) Entrée Saint-Vallier Ouest (coin Charest)

6) Stationnement des anciens casse-croûte Le Coin de la Patate et Top-O-Frites