Marc Boutin expose sa rétrospective sur la rue Franklin | 17 septembre 2019 | Article par Jason Duval

Crédit photo: Jason Duval

Marc Boutin expose sa rétrospective sur la rue Franklin

Jusqu’au 23 septembre, Marc Boutin expose ses dessins chez sa compagne, qui pour l’occasion ouvre les portes de son espace sur la rue Franklin en fin de journée.

C’est un véritable voyage dans le temps que propose l’architecte, géographe et artiste Marc Boutin, aussi connu pour son travail de journaliste à Droit de Parole. L’exposition en formule privée sera l’occasion pour tous ceux s’intéressant aux enjeux de l’urbanisme de discuter avec Boutin, un passionné de la ville, de ses espaces et de ses résidents.

Un voyage dans le temps

Pour ceux, comme moi, qui n’ont pas connu les quartiers à l’époque où la télé couleurs faisait son apparition, c’est un véritable retour dans le passé. Si certaines des oeuvres de Marc Boutin datent des dernières années, d’autres remontent aux années 1960.

En entrant dans l’appartement, on est frappé par trois pièces formant une seule oeuvre. Un paysage où une église domine à l’extrême gauche tandis qu’à l’extrême droite, un navire semble échoué. C’est dans ces couleurs monochromes que Boutin accueille ses visiteurs. Un peu plus loin, on reconnaît une rue de Limoilou, un commerce de Saint-Roch puis une rue de ce quartier. Dans des oeuvres réalisées à la pastelle ou au crayon, on retrouve des lieux bien précis, comme le Cimetière Saint-Matthew ou encore la rue Saint-Gabriel.

L’une des oeuvres les plus vibrantes de l’exposition, et qui prend un tout autre sens aujourd’hui, est le dessin de l’église Saint-Cœur-de-Marie réalisé au début de cette décennie. À l’époque, elle vivait ses dernières heures de rayonnement.

Dans cette exposition, on retrouve également quelques portraits. C’est le coin des muses de Marc Boutin, où sa compagne Zoé et sa fille Camille sont immortalisées.

Des enjeux toujours d’actualité

Marc Boutin est depuis longtemps à l’affût d’enjeux urbains qui sont encore d’actualité pour plusieurs! Certaines des oeuvres de Boutin illustrent une problématique d’une époque passée qui demeure une problématique au moment où j’écris ces lignes.

Au cours des années, l’artiste a assisté à plusieurs rencontre organisées par différents comités de citoyens et s’est amusé à illustrer certaines de ses idées. Des idées parfois farfelues, mais aussi bien pensées. On retrouve ainsi dans le couloir un projet aux allures futuristes à l’îlot Saint-Vincent de Paul, un ascenseur tout droit sorti d’un film de science-fiction qui monte la côte d’Abraham. Difficile de reconnaître le paysage actuel lorsqu’on regarde tous les changements que Boutin y a apportés.

Marc Boutin, invite le public à visiter cette rétrospective jusqu’au 23 septembre, au 447, rue Franklin, appartement A. L’exposition se tient de 17 h à 20 h du lundi au vendredi, et de 15 h à 20 h le samedi et le dimanche.