August Villa : créativité et écoresponsabilité | 19 octobre 2019 | Article par Amélie Légaré

Crédit photo: Marie-Ève Rompré

August Villa : créativité et écoresponsabilité

Isabelle Carrière ne voulait pas sacrifier des valeurs qui lui sont chères lorsqu’elle magasinait des chaussures. Afin de répondre à ce besoin, elle a décidé de créer August Villa, une gamme de chaussures véganes, écoresponsables et éthiques. Après plus de deux ans de travail, sa première collection fabriquée de manière semi-artisanale au Portugal est lancée!

Isabelle Carrière n’achète plus de cuir ou de produits d’origine animale depuis déjà un moment. En plus de regrouper ses passions, August Villa représente ainsi le point culminant d’une vaste réflexion sur les habitudes de consommation. « Acheter vegan peut être relativement facile, mais acheter écoresponsable et éthique, c’est souvent un ou l’autre. Avoir ces trois éléments dans une même paire de chaussures, c’était super difficile à trouver. »

Ainsi, l’entrepreneure a décidé d’effectuer des recherches sur le marché et sur les matériaux à privilégier. « Au bout d’un an, j’ai réservé mon billet pour le Portugal et je suis allée cogner aux portes des partenaires avec le bagage de connaissances que j’avais. »

Matériaux recyclés

Les résultats de son année de recherche et de ses démarches sont éloquents. Le feutre d’un de ses modèles est conçu à partir de bouteilles de plastique recyclées à 100 %. Les renforts des chaussures sont également constitués à 80 % de rebuts de production, les talons sont en bois plein certifié de source responsable et le coton utilisé est certifié GOTS.

« C’est directement à partir des déchets de production à même l’usine qu’ils font les semelles. Une semelle va être [constituée] jusqu’à 70 % de rebuts de production. Je trouve ça incroyable, car on n’utilise pas de nouveaux matériaux et on limite ce qui se rend au dépotoir. On n’a aucun transport, ça arrive à la fin de la chaîne et ça revient au début. Ils sont super bien organisés », confie Isabelle.

Collaboration internationale

L’entrepreneure admet qu’elle devait lancer August Villa à l’été 2019, mais que certains défis se sont présentés au cours du processus. Elle est donc retournée au Portugal récemment pour aider la production et se mettre en mode solution pour lancer la collection d’automne.

« C’est une entreprise familiale qui fait cela depuis au-dessus de 50 ans donc ils ont un savoir-faire incroyable, mais ils sont aussi habitués de faire la chaussure de manière traditionnelle. Moi, j’ai une approche plus créative donc c’est une collaboration. »

Vision d’avenir

Même si elle aimerait faire rayonner August Villa à plus large échelle et offrir des produits complémentaires en matériaux recyclés ou certifiés, Isabelle souhaite toutefois garder sa production limitée. « La mentalité de ralentir et d’investir dans des chaussures de qualité reste super important pour moi. C’est sûr que je vais ajouter quelques modèles pour avoir une diversité qui peut répondre à différentes clientes ou à différents moments de leur semaine. »

Pour sa première collection, Isabelle a dessiné trois modèles qu’elle propose en deux couleurs différentes. Seulement 50 paires sont offertes dans chaque couleur. Les chaussures sont disponibles exclusivement en ligne, mais l’entrepreneure sera à La Récolte de la rue Cartier ce samedi et ce dimanche de 9 h 30 à 17 h pour rencontrer les clientes et répondre aux questions.

« Mon but avec cette production était d’entrer en conversation avec les gens, d’avoir leur [rétroaction] et de bâtir à partir de ça pour avoir un produit qui leur correspond et qui est à la hauteur de leur quotidien », conclut-elle.