Plantes et hôtel à insectes à l’école Sacré-Coeur | 16 mai 2018 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: École Sacré-Coeur

Plantes et hôtel à insectes à l’école Sacré-Coeur

Le projet de verdissement de l’école Sacré-Coeur, appuyé par Milieux de vie en santé (Nature Québec), a franchi un nouvelle étape. La fin de semaine dernière, petits et grands volontaires ont « mis la main à la terre » pour ajouter des plantes aux aménagements extérieurs de l’école primaire.

Amorcé durant l’année scolaire 2016-2017 par de petits potagers, le projet de verdissement a pour but de lutter contre les effets d’îlot de chaleur, mais aussi de rendre l’espace plus agréable. D’ailleurs, un coin lecture quatre saisons, pour les familles qui fréquentent l’école autant que pour celles du quartier et les organismes, s’est greffé au projet et a été réalisé l’automne dernier, du côté de la rue Saint-Ambroise.

Samedi, plus d’une quarantaine de volontaires de tous âges – élèves, parents et membres du personnel de l’école primaire de la rue de Jumonville – ont planté des végétaux avec Milieux de vie en santé.

Au secours des insectes

En plus des plantes en terre et en bacs, on retrouve sur le terrain de l’école un « hôtel à insectes », ou plus précisément à pollinisateurs. Ce type d’installation est destiné à accueillir des insectes égarés de leur habitat naturel, afin qu’ils continuent à participer à la biodiversité des milieux urbains.

Le choix des matériaux qui composent un hôtel à pollinisateurs influence les espèces d’insectes qui y seront attirées. Coccinelles, bourdons, abeilles solitaires, guêpes solitaires comptent parmi les occupants qui trouveront un refuge dans celui de l’école Sacré-Coeur, pour pondre leurs oeufs et s’abriter durant l’hiver.

Afin de participer au sauvetage du papillon monarque, espèce menacée ailleurs et dont la situation inquiète chez nous, les jardiniers de l’école Sacré-Coeur ont aussi planté des asclépiades, sa principale source d’alimentation. Des panneaux installés près de l’hôtel à pollinisateurs renseignent les visiteurs sur cette installation, sur la situation du papillon monarque et sur l’asclépiade.

À lire aussi : Verdure et coin lecture pour la cour de l’école Sacré-Coeur.