Le guichet Desjardins relocalisé au Jean Coutu | 11 juillet 2018 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

Le guichet Desjardins relocalisé au Jean Coutu

Le guichet Desjardins restant – l’un des deux avait déjà été retiré – dans l’entrée du Petit théâtre de Québec, au 135, rue Saint-Vallier Ouest, sera définitivement fermé le 7 août. Il fera place, la veille, à un guichet à l’intérieur de la pharmacie Jean Coutu, située au 138, rue Saint-Vallier Ouest.

« Le nouveau guichet sera un modèle plus performant (que celui en place). Les guichets de nouvelle génération feront leur entrée en 2019. Il n’y aura pas de bris de service », a souligné en entrevue téléphonique Denis Laforest, directeur général de la Caisse Desjardins Centre-ville.

Toutefois, le nouveau guichet relocalisé ne sera plus accessible 24 h/24 h comme l’était l’autre, dans l’entrée du Petit théâtre de Québec. « ll y avait des problèmes d’itinérants; c’était difficile de garder l’endroit propre », justifie M. Laforest.

Le guichet Desjardins de la rue Saint-Vallier Ouest sera relocalisé et en fonction le 6 août, dans la pharmacie Jean Coutu, en face du lieu où il est situé.

La décision de relocaliser le guichet Desjardins de la rue Saint-Vallier Ouest dans la pharmacie Jean Coutu a été prise à l’unanimité, lors de la réunion mensuelle des membres du conseil d’administration, le 28 juin dernier. Un bail de 5 ans, avec option de renouvellement, a été signé entre l’institution financière et la pharmacie.

Fermeture et lettre ouverte

Soulignons qu’en 2012, des citoyens du quartier Saint-Sauveur s’étaient mobilisés pour empêcher la fermeture du point de services de la Caisse populaire Desjardins du 135, Saint-Vallier Ouest.

Puis, 5 ans plus tard, en septembre 2017, la caisse Desjardins Centre-ville a fermé de façon définitive le guichet automatique du Patro Laval, sur la rue Bigaouette. Des représentants d’organismes communautaires du quartier avaient signé le 2 novembre 2017 une lettre ouverte pour signifier leur mécontentement sur cette fermeture, qu’ils qualifiaient de « vision purement comptable et stratégique ». La pétition, comportant 200 signatures, demandait le retour du guichet automatique de la rue Bigaouette, ce qui ne s’est pas produit.

À lire aussi :

Centre de services de Saint-Sauveur : où sont passées les valeurs ?

Caisse populaire : Saint-Sauveur perd un point de services