Franky–Johnny : une sandwicherie de copains d’enfance | 21 septembre 2018 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

Franky–Johnny : une sandwicherie de copains d’enfance

Franky–Johnny : les gourmands, c’est le nom donné à la sandwicherie qui vient d’ouvrir ses portes cette semaine au 208, rue Saint-Vallier Ouest. Le commerce occupe l’ancien local de 1988 Tattoo Studio, déménagé juste en face.

On peut dire que le monde est petit. Et que Borderon et fils, ouvert plus tôt cette année, a fait des petits! François Borderon, qui a ouvert un commerce dans le local voisin attenant à la buanderie, au 204, rue Saint-Vallier Ouest, fait partie de l’aventure de la sandwicherie. Il a fait appel à un ami d’enfance, Jonathan Marcoux, pour tenir le commerce et cocréer les recettes.

« On est deux chums de gars. On voulait que les gens trouvent le nom invitant. Quand il a ouvert sa boulangerie, François se faisait souvent demander des sandwichs. Et pendant ce temps, j’avais en tête d’ouvrir un commerce avec des produits frais, simples et abordables. Saint-Vallier, c’était une rue que je convoitais », admet Jonathan Marcoux, associé de François Borderon.

Le sandwich flanc de porc, sauce BBQ maison, carottes marinées, salade fraîche, concombres marinés, baguette Borderon.
Crédit photo: Véronique Demers

« Ça s’améliore, le quartier est beau et j’ai beaucoup d’amis qui y habitent», renchérit celui pour qui Franky–Johnny est son premier commerce, de surcroît avec un ami de longue date. Même s’il n’avait pas d’expérience à proprement parler en services alimentaires, Jonathan Marcoux a quelques années d’expérience en service à la clientèle comme directeur adjoint d’une compagnie.

Des sandwichs pour tous les goûts

Étant donné son horaire (11 h à 14 h), Franky – Johnny vise surtout les travailleurs du quartier et ses résidents. Chaque semaine, quatre à sept choix de sandwichs seront offerts. Les types de sandwichs vont varier régulièrement, mais il y aura toujours un choix végétarien au menu.

Cette semaine, le porc, la dinde et le tofu sont à l’honneur. « On est gourmands, on suit cette tendance. On fait nos sauces et notre mayonnaise maison, en plus des carottes et concombres marinés par exemple. Bien sûr, on utilise les pains de Borderon! », lance le principal intéressé, qui demeure dans Maizerets. De temps à autre, du pain sans gluten devrait être proposé.

Outre la viande, les produits de la mer devraient aussi figurer éventuellement au menu. Aux sandwichs s’ajouteront aussi des soupes et salades. Des boissons sont déjà en vente  : jus, eau pétillante et kombucha.

Franky–Johnny : les gourmands
208, rue Saint-Vallier Ouest
0uvert du lundi au vendredi de 11 h à 14 h