<em>Réunion</em> : une oeuvre de rencontre et de diversité | 7 juillet 2017 | Article par Suzie Genest

Crédit photo : Suzie Genest

Réunion : une oeuvre de rencontre et de diversité

L’oeuvre d’art public Réunion, comprenant deux paires de bancs-sculptures signés Melvyn Flórez de chaque côté de la rivière Saint-Charles, près de la passerelle des Trois-Soeurs, a été inaugurée ce matin.

Circulation et diversité

De part et d’autre de la passerelle cyclopiétonne, l’oeuvre se trouve dans une « position d’engrenage », pour stimuler la circulation entre les quartiers Saint-Sauveur et Vanier, a indiqué l’artiste Melvyn Flórez. Ses sculptures, qui peuvent accueillir chacune de 7 à 14 personnes assises, se veulent rassembleuses. Installé au Québec depuis 22 ans, l’artiste d’origine costaricienne a insisté sur la richesse de la diversité culturelle, rappelée par les variations dans les formes et les nuances métalliques de ses sièges.

La conseillère du district Saint-Roch – Saint-Sauveur Chantal Gilbert, qui avait enseigné à l’artiste à la Maison des métiers d’art, a exprimé une fierté à double titre devant cette première oeuvre dans l’espace public pour Flórez. Elle a également souligné la complémentarité entre Réunion et les oeuvres déjà installées le long du parc linéaire de la rivière Saint-Charles, de Saint-Roch à Saint-Sauveur.

La cible de 2020 déjà atteinte en art public

Avec cinq autres dévoilements prévus d’ici la fin 2017, la collection municipale d’art public se sera bonifiée de 35 oeuvres depuis 2013, sur l’ensemble du territoire, a indiqué la vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire Julie Lemieux. La Vision du développement de l’art public de la Ville de Québec fixait l’atteinte de cette cible à 2020.

L’élue a profité de l’inauguration de Réunion pour saluer le travail de Berri Bergeron, responsable de l’art public au Service de la culture de la Ville de Québec, qui aura joué un rôle de « pilier » dans l’élaboration et la mise en oeuvre de la politique municipale d’art public.

 

Un des bancs-sculptures de Réunion, du côté Vanier. Photo : Ville de Québec

À lire aussi : Melvyn Flórez et les défis de Réunion.

Photo de Melvyn Flórez dans la galerie : Georges Sheehy.