Musique Gagné : un monument au coeur du quartier | 30 novembre 2017 | Article par David Ouellet

Crédit photo: Musique Gagné

Musique Gagné : un monument au coeur du quartier

Bien installé à l’intersection des rues Durocher et Raoul-Jobin depuis 1901, le modèle d’affaires de Musique Gagné semble aussi solide que les bâtiments qui l’abritent. Ce sont maintenant les frères Richard et Paul-André Jr Gagné qui, quatre générations plus tard, tiennent les rênes de ce fleuron du commerce de détail fondé par Odilon Gagné. Portrait d’un des trois plus vieux magasins de musique en Amérique du Nord, qui résiste aussi bien au temps qu’à l’ère du commerce numérique.

Plus d’un siècle d’histoire

Bien que le magasin Musique Gagné tel qu’on le connaît ait été fondé en 1901, il faut remonter un peu plus loin pour assister à ce qui fut le réel commencement de cette longue histoire.

Alors qu’il se promène dans une foire du livre, Richard Gagné rencontre un homme qui détient dans ses archives de vieilles coupures de journaux anglophones. Les coupures datent de 1886, et on peut y lire une annonce de Odilon Gagné, alors sis sur la rue Saint-Sauveur, qui offre ses services de réparation d’accordéons. C’est d’ailleurs neuf ans plus tard, en 1895, que fut fabriqué le premier accordéon québécois, oeuvre d’Odilon Gagné. Au dire de Richard, Odilon était passé maître dans l’art de la débrouillardise :

Cet homme-là fabriquait ses propres outils. J’ai fait mon cours de machiniste étant plus jeune, je regardais les outils avec lesquels il travaillait à cette époque et je dois avouer que c’est vraiment impressionnant qu’il ait réussi à faire tout ça.

Une longue histoire d’amour avec le quartier

Selon Richard, le secret derrière le succès et la longévité de son commerce réside dans le service offert par le personnel. D’ailleurs, les propriétaires ne sont pas les seuls à avoir pris le relais de génération en génération : les clients l’ont fait aussi.

Nous avons certains clients qui viennent ici depuis une bonne vingtaine d’années, mais aussi d’autres dont les parents ou les grand-parents fréquentaient l’endroit et qui en font tout autant aujourd’hui.

Il s’agit ici d’une relation 100% réciproque : les gens du quartier aiment leur magasin et le magasin aime son quartier. En plus de l’entreprise qui s’implique dans Saint-Sauveur, que ce soit avec le Centre Durocher, l’Église Communautaire Mosaïque ou Jeunes musiciens du monde, Richard participe aussi personnellement à la vie de quartier. Alors qu’il me parle de ses petites habitudes, ses yeux pétillent de gourmandise :

Ça m’arrive souvent d’aller manger et prendre un verre au Griendel avec des amis ou relations de travail. Sinon, un repas au Pied bleu, c’est tellement bon!

Dans le quartier pour y rester

Certains auraient pu être tentés de déménager quelque part où les rues sont plus larges, plus passantes, et où le stationnement se fait moins rare, mais pas Musique Gagné. Plutôt que de se plier aux contraintes que peuvent sembler poser ces éléments, les deux frères ont su s’adapter et trouver des solutions :

En 2006, on a acheté l’ancienne Boucherie Brochu – située de l’autre côté de la rue Raoul-Jobin – qu’on a transformée en extension du magasin actuel et on a aussi acheté le terrain en face il y a cinq ans pour en faire un stationnement. On dit que le commerce de détail en arrache, mais en ce qui nous concerne, le magasin roule mieux que jamais en ce moment.

Bien en phase avec son époque, Musique Gagné a aussi mis sur pied une efficace plateforme web transactionnelle, outil indispensable en cette ère où règne le commerce numérique.

Plus d’un siècle d’histoire et quatre générations de propriétaires plus tard, tout porte à croire que le meilleur reste à venir pour le monument qu’est devenu Musique Gagné.

Musique Gagné
302, rue Durocher
418 525-8601