Un Stade CANAC géré par le Complexe de baseball Victoria

stadecanac

Tout en demeurant son propriétaire, la Ville de Québec confie la gestion, l’exploitation, l’entretien et l’administration du stade municipal à un organisme à but non lucratif, le Complexe de baseball Victoria, qui procédera à un réaménagement significatif, grâce notamment à une entente avec le Groupe Laberge, propriétaire des quincailleries Canac.

Surface de jeu divisible, 12 mois par année

domeLes travaux prévus incluent l’aménagement d’une surface de jeu synthétique, l’installation de clôtures amovibles permettant de subdiviser le terrain en deux ou trois, de même qu’un dôme qui le rendra utilisable à l’année. Les premiers travaux débuteront sous peu, et le dôme sera installé dans un second temps à l’automne 2017, lors d’un chantier de 48 heures. Il sera en place jusqu’au début du printemps puis remisé durant l’été. Le dispositif soufflé à l’air chaud, manufacturé par un fournisseur canadien, fera 230 pieds par 230 pieds sur une hauteur de 80 pieds.

surfacejeu3 surfacejeu2

À terme, l’ensemble des travaux au coût de 3,3 M$ permettra par exemple la tenue au stade d’activités des ligues Pee-Wee et Moustique, faisant passer son taux d’occupation de 25 % à 70 %. Le stade CANAC continuera par ailleurs d’accueillir les matches des Capitales et des Diamants.

Ces améliorations redonneront le stade municipal à la population, grâce au développement d’une offre de services bonifiée comportant notamment plus d’heures de terrain disponibles pour la communauté », a indiqué le responsable des sports, des loisirs et de la vie communautaire membre du comité exécutif Steeve Verret.

Pour sa part, le maire Régis Labeaume a fait référence aux académies de sports de balle existant ailleurs, en déclarant : « Je me réjouis de la conclusion de ce partenariat visant à faire du stade municipal le lieu phare des sports de balle à Québec. »

Mécène et administrateurs passionnés de baseball

jlabergeLe Complexe de baseball Victoria, présidé par Michel Salvas et composé d’acteurs du milieu des sports de balle, a conclu avec le Groupe Laberge une entente d’une durée de 10 ans débutant le 1er janvier 2017. En vertu de celle-ci, le stade municipal devient le Stade CANAC, et le Groupe Laberge y injecte 1 M$ sur une décennie. Reconnu comme un passionné de baseball, Jean Laberge, président de Canac, siège au conseil d’administration de Sport Études Baseball Canonniers de Québec. « La configuration triple amènera des tournois importants au niveau de Québec », a-t-il indiqué au sujet du réaménagement de la surface de jeu.La Ville de Québec continuera d’entretenir le bâtiment pour assurer sa pérennité, d’assumer ses frais énergétiques annuels de 80 000 $, et versera une contribution financière de 250 000 $, indexée annuellement. La nouvelle entente lui permettra d’économiser une somme d’environ 70 000 $ par an, alors que le coût net annuel du stade municipal représentait jusqu’ici plus de 400 000 $.