Un graffiti anarchiste qui se propage

Source : Le Journal de Québec, Nicolas Lachance, 31 janvier 2016 

Un mystérieux groupe anarchiste de Québec multiplie les graffitis pour protester contre les idéaux de droite qui règnent dans la capitale.

Sur des murs d’immeubles, des bancs de parc, des statues, des viaducs: ce graffiti tapisse les rues et fait de plus en plus parler de lui dans la région [ci-contre, murale de la Pente-Douce].Selon les informations obtenues par Le Journal, il s’agit du symbole d’un groupe formé d’anarchistes punk, le Révolu Chien, qui souhaite la désobéissance civile pour un réveil politique.En désaccord avec la montée des idéaux de droite qu’ils qualifient de « fascistes », les membres formeraient une milice de gauche. Ils appellent notamment à la « résistance» et à la « révolte » lorsqu’ils signent les «tags».

Pas d’enquête policière

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a confirmé au Journal que le service des renseignements criminels observait le phénomène. «Ils sont au courant de ce qui se passe, mais sans plainte, il ne peut pas y avoir d’enquête d’ouverte», a expliqué Mélissa Cliche, porte-parole du SPVQ. (...)Des accusations de méfait pourraient être déposées contre les personnes qui « abîment ou brisent un objet », mais les auteurs doivent être pris sur le fait par les autorités ou filmés.Tout l'article (plusieurs photos). À lire aussi : Vague de graffitis dans Saint-Jean-Baptiste. Également, cette image très commentée dans notre Facebook. ]