Satori en veille en Basse-Ville

ete_satori
Image : Gilbert Sévigny

Du 1er décembre au 7 janvier, le café Ma Station reçoit Satori en veille, une exposition de tableaux de Gilbert Sévigny « hyperreliés » à des vidéo-poèmes de Jean Coulombe, qu’on pourra visiter en tout temps, à l’intérieur et à l’extérieur de l’établissement.

Le terme japonais satori désigne l’éveil spirituel pour les bouddhistes. Aux mains des deux artistes, cette éveil prend des allures d’épiphanie urbaine.

SATORI EN VEILLE (Satori en ville) est une série de courts poèmes ayant comme thématique la Basse-Ville de Québec et sa vie fourmillante », expliquent-ils.

Chacun des tableaux de Gilbert Sévigny aura son code QR affiché, qu’on retrouvera également sur un carton en vitrine du café Ma Station. Au moyen de téléphones mobiles ou tablettes, les visiteurs pourront lire ce code et accéder au vidéo-poème correspondant de Jean Coulombe.

Micro ouvert sur la Basse-Ville

Les premières collaborations entre Gilbert Sévigny, artiste en arts visuels et multimédia, et le poète Jean Coulombe, aussi actif au sein du trio CLS Poésie avec Alain Larose et Denis Samson, remontent à 1989.Pour le vernissage de Satori en veille, qui aura lieu le 1er décembre en formule 5 à 7 à Ma Station Café, les deux artistes invitent les poètes de la Basse-Ville à se joindre à eux dans une célébration en poésie de leur patelin urbain lors d’un micro ouvert à 18 h 30.