Revue de l’année 2016 à Saint-Sauveur (1 de 2) : urbanisme et vie culturelle

SPOT

Qu’est-ce qui a retenu l’attention dans Saint-Sauveur – et sur Monsaintsauveur – en 2016 ? À partir de nos publications, revoyez l’année 2016 dans les différentes sphères de la vie du quartier… et repérez quelques indices de ce que nous réserve 2017 ! Ce premier de deux volets survole l’actualité urbanistique et la vie culturelle.

Urbanisme

Espaces publics

La Sympathique place ouverte à tous (SPOT) a retenu l’attention à plusieurs reprises durant l’été. Chez nos lecteurs, c’est l’article sur son pré-dévoilement qui s’est retrouvé dans le palmarès des plus lus.Intersection de la rue Saint-Vallier Ouest et de l’avenue des OblatsL’aménagement d’espaces publics dans Saint-Sauveur a fait la manchette plus d’une fois : inaugurations officielles pour le Monument en hommage aux pompiers morts en service sur le boulevard Langelier et pour la passerelle des Trois-Soeurs; dévoilement du parc Alys Robi, fresque de Gitane Caron réalisée par Sautozieux et léguée par SPOT; plantation des derniers arbres sur la Anna verte… Sans oublier la placette Saint-Sauveur, dont le concept avait été dévoilé dans un article figurant parmi les plus populaires sur Monsaintsauveur.

Chantiers

Nos articles les plus lus incluent aussi celui sur le projet résidentiel Kaméléon, prévu sur le site de l’ancienne station-service à l’angle Charest Ouest-Langelier.Centre Wilbrod-BhérerDes chantiers majeurs se sont déployés pour la construction des maisons de ville du projet B2 (angle des rues Bagot et Bayard) et du C4 (intersection Châteauguay – Saint-Luc), ainsi que des logements sociaux du Domaine Scott et des 79 unités des Appartements Saint-Joseph au site de l’ancienne église Saint-Joseph.Le Centre Wilbrod-Bhérer s’est quant à lui doté d’un nouvel atelier de mécanique, inauguré en début d’année.Enfin, un chantier s’est amorcé au 301 Carillon pour doter le rez-de-chaussée de l’édifice des installations nécessaires à l’accessibilité universelle.

Déplacements et autres enjeux d’urbanisme

Après plusieurs années de travail, le Plan de mobilité durable de quartier de Saint-Sauveur était lancé en avril 2016.Avant d’être aménagé à l’automne dans une version révisée, l’axe cyclable Montmagny-Courcelette faisait l’objet de deux consultations publiques.En novembre se tenait par ailleurs une consultation publique sur un important changement de zonage pour augmenter les hauteurs permises dans Saint-Sauveur.Enfin, une résidence de Saint-Sauveur en lice pour un Mérite d’architecture s’est vue décerner une mention en décembre.À surveiller en 2017 :

  • l’aménagement de la rue Saint-Ambroise, qui a fait l’objet d’une consultation et d’une séance d’information;
  • les prochains aménagements cyclables issus de la Vision des déplacements à vélo de la Ville de Québec;
  • la mise en oeuvre du Plan de mobilité durable de quartier;
  • la version définitive du projet Kaméléon et sa mise en chantier;
  • le dévoilement de la phase suivante des rénovations du Centre Wilbrod-Bhérer;
  • le chantier des Habitations Durocher.

Vie culturelle

Avec la participation de SPOT et les partenariats autour, la SDC Saint-Sauveur a orchestré cette année une fête de quartier de plus grande ampleur que les précédentes.En juillet, le quartier a reçu le Convoi de l’Orchestre d’hommes-orchestres au parc Durocher, qui a donné lieu à un potluck autour du projet de Maison de la culture.bancsoeuvres_melvynflorez_reunion1En octobre, on annonçait la salle communautaire et le point de service de bibliothèque aux futures Habitations Durocher en même temps que le développement d’un espace de diffusion culturelle à l’église Saint-Sauveur. Par la suite, l’artiste Pierre Bouchard réalisait une murale sur la façade côté parc du mur du chantier de démolition de l’ancien Centre Durocher, à la demande de la Ville de Québec.À la fin décembre, la Ville de Québec dévoilait le concept sculptural de l’artiste Melvyn Flórez retenu pour s’ajouter aux bancs-oeuvres du parc linéaire de la rivière Saint-Charles, près de la passerelle des Trois-Soeurs.L’année 2016 coïncidait avec le 40e anniversaire du Théâtre du Gros Mécano et la migration vers Saint-Roch du Mur insolite. Elle marquait aussi le début d’une programmation de conférences et projections au Griendel, d’expositions et lancements à Ma Station, s’ajoutant aux spectacles musicaux du Pantoum et aux activités au Petit Théâtre de Québec dans l’offre culturelle de Saint-Sauveur.À surveiller en 2017 :

  • les suites de l’annonce concernant un espace culturel à l’église Saint-Sauveur;
  • la prochaine édition de Saint-Sauveur en fête;
  • les développements concernant le projet de Maison de la culture, qui serait toujours dans les cartons du CCCQSS malgré la démolition de l’ancien Centre Durocher.