Quartiers tagués, citoyens exaspérés !

Graffitis, vandalisme
Quatre quartiers, même fléau : Saint-Sauveur (passerelle des Trois Sœurs), Saint-Roch – Saint-Jean-Baptiste (escalier Méduse) et Limoilou (4e Avenue) . Photos : Jean Cazes, 2015-2016.
Offensive pour le nettoyage des graffitis dans les quartiers centraux de Québec (Source : Radio-Canada – Québec, 18 mai 2016

C’est un fléau pour plusieurs citoyens, de l’art pour d’autres, les graffitis se multiplient depuis les dernières années à Québec et l’organisme Graff’Cité lance une offensive pour freiner le phénomène dans les quartiers centraux, en mettant à contribution les citoyens.

Ces derniers sont invités à se procurer l’une des 75 trousses de nettoyage mises à leur disposition gratuitement chez des commerçants de l’arrondissement de La Cité-Limoilou pour agir rapidement lorsque leur résidence ou commerce est l’objet de vandalisme. (…)Plus un graffiti est nettoyé rapidement, moins il y a de risques de récidive, souligne Mériem Belaïchouche, coordonnatrice Chantier urbain Graff’Cité. (…)

Un quartier tagué, ça donne un message d’insécurité, les résidents, les visiteurs, les touristes ne s’aventureront pas avec gaieté dans un quartier mal entretenu », évoque [Louis Dumoulin, président du conseil du quartier Saint-Jean-Baptiste].

Plusieurs propriétaires de ces secteurs, dont Réjeanne Cyr, sont exaspérés.

C’est une agression, une très forte agression, beaucoup de gens ont vécu ça. Ma voisine a eu des graffitis sur sa maison, alors qu’elle venait de la peinturer en entier. J’ai vu ça aussi ailleurs, elle aussi s’est sentie agressée, il faut que ça cesse. »

5491 graffitis et tags ont été répertoriés en 2014 à Québec et pour 2015, le nombre passe à 7656, une augmentation de 39 %, selon Graff’Cité. (…)Lire la suite : Offensive pour le nettoyage des graffitis dans les quartiers centraux de Québec (vidéo).À lire aussi : Un pont fraîchement rénové… et « graffité » !