Notre quartier, par les élèves de l’école Sacré-Cœur (2) : Simon-Napoléon Parent (4e année)

Simon Napoleon-Parent

L’école Sacré-Cœur, sur la rue Jumonville, est une institution publique accueillant un peu plus de 150 élèves de la maternelle 4 ans à la 6e année. Cette année, les élèves y sont amenés à découvrir les richesses de leur milieu de vie à travers le thème « Prendre son envol dans notre quartier ». Du 8 mars à la fin mai, Monsaintsauveur.com publie chaque mardi un billet préparé par une classe de l’école Sacré-Cœur sur un lieu ou un personnage du quartier. Cette semaine, la classe de 4e année de madame Joceline Gratton s’intéresse à Simon-Napoléon Parent.

Simon-Napoléon Parent, par les élèves de 4e année

Connaissez-vous l’avenue Simon-Napoléon-Parent ? Probablement… si vous habitez le quartier Saint-Sauveur,  mais connaissez-vous l’homme qui a donné son nom à cette rue ?snparentIl est né le 12 septembre 1855 à Beauport. Il est fils de cultivateur. Il a étudié au Séminaire de Québec et à l’Université Laval. Il est diplômé en droit.En 1877, il épouse Clara Gendron. Les tourtereaux ont 22 ans au moment de leur mariage. Ils furent les parents de 13 enfants. De ce nombre, 4 filles et 4 garçons survécurent.Au cours de sa vie, il a occupé des postes importants pour servir la population québécoise. Il fut avocat et établit son cabinet dans le quartier Saint-Sauveur. Après avoir été conseiller municipal, il fut élu maire de la ville de Québec, poste qu’il occupa entre 1894 et 1906. Il fut député de la circonscription de Saint-Sauveur en 1890, 1892 et 1897. En 1900, il devient le 12e Premier ministre de la province de Québec. Il démissionna de son poste en 1905.Il décède à Montréal, en 1920, quelques jours avant son 65e anniversaire. Il est enterré au cimetière Saint-Charles, à Québec.napoleon-parentAvec la collaboration de Diane Pouliot, enseignante de 1re année à l’école Sacré-Coeur. À lire aussi : Notre quartier, par les élèves de l’école Sacré-Cœur (1) : Une visite à l’église Saint-Sauveur (3e année)