Mon école de quartier et monsieur Kristopher

Kristopher Parker

Jeune enseignant au primaire nouvellement arrivé à l’école Saint-Malo, Kristopher Parker avait en début d’année une idée pour amener les parents à être plus présents à l’école : un projet de photos avec les familles.

Dans le cercle d’amis de monsieur Kristopher, il y avait Andréanne Gaulin-Riffou, une photographe professionnelle spécialisée dans les photos de famille. Elle a tout de suite été emballée par son projet.Kristopher Parker - A Gaulin-Riffou - D BoiesPlusieurs enfants à l’école Saint-Malo étant de familles immigrantes, rejoindre leurs parents posait un défi supplémentaire : ils ne sont pas tous à l’aise de communiquer en français. Pour les séances de photos, ils devaient se rendre à l’école en journée, à des heures précises.Malgré ces contraintes, plus de la moitié des parents des deux groupes de deuxième année ont participé au projet de monsieur Kristopher, Mon école de quartier. Un beau succès.Malheureusement, monsieur Kristopher n’a pas pu bien le savourer. En début de projet, il s’est retrouvé en arrêt de travail à cause de son dos. Sa collègue de deuxième année, Dominique Boies, a pris le relais de Mon école de quartier, tandis que Caroline Jobin le remplaçait dans sa classe. Immobilisé chez lui, monsieur Kristopher s’est occupé de tous les suivis qui pouvaient se faire à distance. Andréanne Gaulin-Riffou a fait les portraits des enfants et de leurs parents dans les divers espaces de l’école. Des commandites, et notamment l’appui du Bingo Saint-Malo, ont permis de faire les impressions et d’organiser l’exposition.

Mon ecole de quartier exposition photoRencontre éphémère, souvenirs durables

Comme convenu avec les familles, l’exposition Mon école de quartier n’a duré qu’un après-midi. Il était aussi entendu que les photos ne seraient pas diffusées autrement. Pour certains parents, c’était la première fois qu’ils avaient des photos de toute leur famille par une professionnelle. Elle-même mère, sur le point de l’être à nouveau, Andréanne Gaulin-Riffou a été très touchée par ces confidences.Dans le cadre du projet Mon école de quartier, les élèves étaient aussi invités à écrire un texte sur leur école. Par exemple :

mon ecole de quartier textesL’école Saint-Malo c’est :- Des souvenirs de rentrée scolaire où nous étions fiers, excités et un peu gênés!- Des profs gentils qui sont toujours là pour nous.- Des belles amitiés qui viennent de partout dans le monde.- Un endroit où nous nous épanouissons un peu plus chaque jour.- Le coeur de mon quartier. »

Monsieur Kristopher ne sait pas encore où il sera l’an prochain. Ses élèves, qui l’adoraient, auraient bien voulu qu’il revienne. S’ils n’ont pas pu le côtoyer longtemps, ils en garderont sûrement, comme leurs parents, un précieux souvenir.